La RDC déterminée à reprendre son leadership dans le secteur de la santé – Agence Congolaise de Presse (ACP)

La RDC déterminée à reprendre son leadership dans le secteur de la santé

Kinshasa, 14 janvier 2019 (ACP).- Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a déclaré lundi à l’occasion de la cérémonie de l’échange des vœux avec les différents membres du ministère et de son cabinet, que le ministère de la Santé devrait reprendre son leadership d’antan. «Notre combat est de faire revenir le leadership au ministère de la Santé. Tous les aspects programmatifs doivent être déterminés et ceux qui veulent nous aider doivent s’inscrire dans notre budget programme inscrit dans les grandes priorités du PNDS recadré 2019-2022», a dit le Dr Oly Ilunga.

Le ministre de la Santé a relevé trois défis auxquels son institution fait face. Il s’agit de l’alignement de tous les acteurs du système de la santé, dont la crise Ebola en est un symbole avec la participation de tous les acteurs à un plan de riposte commun. Cette démarche vise la reprise du leadership du ministère de la Santé comme dans les années 80 au cours desquelles la RDC était première en soins de santé primaire en Afrique et où tout le monde venait s’y faire soigner et apprendre la prise en charge d’Ebola et du VIH.

Il y a également le défi du secteur hospitalier. Dans ce cadre, le ministre a fait état de la construction  de trente-neuf Hôpitaux généraux et des centres de santé, y compris des ouvrages qui ont été initiés avant son mandat et qu’il a inaugurés, durant le deux ans de sa prestation à la tête du ministère de la Santé.

Il a aussi suggéré de revoir et de changer, avec le concours de tous, l’offre des soins de qualité répondant aux normes internationales en vue de limiter les transferts médicaux à l’étranger. «Ce changement doit nous pousser à dire que l’hôpital est une entreprise aux services du malade. Nous devons dans les années qui viennent transformer nos hôpitaux en véritable entreprise performante et de pointe, dont la production est la santé, en vue de produire les diagnostics, les soins de qualité et la recherche», a-t-il indiqué. Le troisième défi, selon Oly Ilunga, est lié au changement du paradigme ou d’état d’esprit, où la rigueur reste le fondamental.

Auparavant, le secrétaire général à la Santé, le Dr Yuma Ramazani Sylvain avait décerné un trophée au ministre de la Santé en guise de reconnaissance pour son leadership deux ans durant dans le secteur de la Santé. «Nous avons été fasciné par votre idée du recadrage du PNDS et votre manière de regrouper tous les acteurs autour de la riposte contre la maladie à virus Ebola», a déclaré le Dr Yuma.

Le secrétaire général à la Santé a, par ailleurs, affirmé que face à plusieurs défis liés à la santé, le ministre de tutelle a su donner une nouvelle impulsion au secteur. «La revue sectorielle 2018 a montré qu’il y a des expériences qui ont permis d’améliorer l’accès des populations aux soins de qualité grâce aux initiatives de financement soutenus par plusieurs projets et programmes de partenariat», a dit Dr Yuma, soutenant que ces expériences sont à capitaliser pour être diffusées et repiquées dans d’autres zones de santé et rendre opérationnelle la couverture sanitaire universelle en 2019. ACP/DNM/Fmb

 

 

Recommended For You

About the Author: La redaction