38% des congolais accusent un régime alimentaire pauvre et limité - Agence Congolaise de Presse (ACP)

38% des congolais accusent un régime alimentaire pauvre et limité

Kinshasa, 31 oct. 2017 (ACP).- 38% de la population  congolaise accusent un régime alimentaire pauvre et limité, indique le programme National de lutte contre la malnutrition (PRONANUT) dans un document parvenu mardi à l’ACP.

Ce document qui classe cette situation parmi les causes de la malnutrition dans le pays, cite également d’autres, notamment 52 % d’enfants de moins de 6 mois non allaités exclusivement au sein, 9,3 % seulement d’enfants de 6 à 23 mois qui reçoivent une diète minimale acceptable, la moitié des ménages a accès à une source d’eau améliorée et 18 % des ménages utilisent un assainissement approprié.

Pour le PRONANUT, la  situation nutritionnelle en RDC demeure un problème de la santé publique et est très préoccupante malgré les efforts réalisés par le gouvernement et les partenaires impliqués, car 6 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique,  dont 1,9 millions de cas aigues sévères et 2 millions de malnutrition chroniques aigués modérés attendus en 2017.

Quelques interventions directes de nutrition à haut  impact ont été préconisées par le programme dont  la promotion des pratiques adéquates de nutrition (avec l’allaitement maternel, l’alimentation de complément à partir de l’âge de 6 mois et les pratiques améliorées d’hygiènes et d’assainissement).

Mais aussi d’accroitre l’apport en minéraux et vitamines (supplémentation en vitamine A des jeunes enfants  6 à 59 mois), l’adjonction des micronutriments multiples en poudre, le déparasitage des jeunes enfants âgés de 1à5ans  et la supplémentation en fer et acide foliques des femmes enceintes comme moyen d’interventions.

Le Programme prévoit aussi l’apport en micronutriments à travers la fortification alimentaire c’est-à-dire ( l’iodation du sel, la fortification en fer des aliments de grande consommation, le traitement de la malnutrition aigüe, la prevention et traitement de la malnutrition aigüe modérée ainsi que le traitement de l’malnutrition aigüe sévère avec des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (ATPE).

Grâce aux efforts du mouvement de renforcement sur la nutrition « SUN », initié en 2013 par le gouvernement, le PRONANUT et ses partenaires (Unicef et banque Mondiale) comptent vaincre  la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans en RDC, apprend-on . ACP/Fng/Mat/May

Recommended For You

About the Author: La redaction