Des actions urgentes envisagées pour pallier à la situation dans le Bwito-Rutshuru.

Goma, 21 avril 2017(ACP).- Les membres du conseil du Gouvernement provincial du Nord-Kivu ont adopté, sous la houlette du Chef de l’Exécutif Julien Paluku, un trait des mesures pour pallier dans l’urgence à la situation qui prévaut dans la collectivité-chefferie de Bwito marquée par une escalade des conflits, dans la province du Nord Kivu.

Il s’agit entre autre d’une assistance conséquente en toute urgence des structures sanitaires locales en produits pharmaceutiques en plus d’une intervention significative pouvant assurer la reprise effective des cours dans les écoles ayant été victime des exactions commises par des milices à connotation ethnique. C’est entre autre l’approvisionnement, dans les quarante-huit (48) heures, de huit (08) centres de santé en médicaments et la dotation de 1200 tôles aux écoles détruites à la suite des affrontements entre milices interposées.

Dépêchés sur terrain, les membres de la commission de pacification de Bwito dont le rapport a été circonstancielle ment auditionné, ont mis à profit l’opportunité pour brosser au conseil la vraie réalité qui prévaut dans cette partie du territoire de Rutshuru, outre le trait des meures urgentes au vu de la situation explosive.

M.l’Abbé Arsène Munembwe qui a conduit la commission de pacification dans le Bwito, a résumé la problématique qui, selon lui, se résume par une quête permanente de survie pour chacune des ethnies établies sur le sol du Bwito. « Chaque communauté a un problème et elle a besoin de vivres », a dit à la presse l’Homme de Dieu pour qui cette quête ne doit pas être minimisée et qu’il faille trouver une solution générale et globale à cette problématique.

Le rapport de la Commission électorale nationale indépendante dont les chiffres ont maintenant atteint les 4,06 millions d’électeurs à ce jour dont 51% de femmes, soit un score les 103 % par rapport aux résultats attendus tels sont, parmi tant d’autres les ponts abordés au cours du Conseil des membres du Gouvernement provincial du Nord-Kivu qui s’est également penché sur la question liée à la cohabitation pacifique au Nord-Kivu. ACP/FNG/Kayu/KGD

Share This Post