Alertes bizarres des Américains à trois semaines des élections - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Alertes bizarres des Américains à trois semaines des élections

Le lundi 26 et le mardi 27 novembre 2018, l’ambassade américaine à Kinshasa est restée fermée, après  avoir  annoncé qu’elle disposerait des informations sur une « possible menace terroriste » contre ses installations en RDC. Curieuse tout de même cette annonce faite à trois semaines des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, et deux jours seulement après le lancement de la campagne électorale par la Commission électorale nationale indépendante.

Que cacherait donc une telle alerte de menaces terroristes « sérieuses » dont le communiqué ne donne aucune information complémentaire et qui ne viserait que la représentation diplomatique des Etats-Unis d’Amérique à Kinshasa et non celles d’autres pays ou institutions publiques ayant leurs sièges dans la capitale de la RDC ? La question mérite d’être posée dès lors que la représentation diplomatique qui serait visée par cette menace d’attaque terroriste est située juste derrière le bâtiment abritant les bureaux de la CENI, en face de l’ambassade de Chine  et à côté du siège de la MONUSCO. Cette annonce est aussi  d’autant plus curieuse qu’elle est faite juste après que  les cogitations d’une certaine opposition à Genève et à Nairobi  aient accouché de « deux candidats communs, mais opposés » de deux camps d’une opposition radicalisée. De sorte qu’on est en droit de se demander si tout cela ne procède pas d’une agitation en désespoir de cause de la part de certains boutefeux inconsolables devant l’inéluctabilité des scrutins qu’ils auraient voulu voir boycottés.

Toutes les stratégies imaginées pour pousser le peuple congolais à ne pas adhérer au schéma tracé et réussi par la CENI ayant échoué, l’annonce faite par l’ambassade américaine  à Kinshasa  fait sans doute partie des dernières cartouches des groupes décidés à perturber la bonne tenue des élections en RDC désormais objectif ultime  du peuple congolais  sous la détermination du Président Joseph Kabila Kabange qui a parié  sur  l’émergence du pays et son autodétermination.

Qu’à cela ne tienne, le train électoral qui  vient de prendre  sa vitesse de croisière arrivera bientôt à la gare, n’en déplaise aux  prophètes de malheur et autres oiseaux de mauvaise augure. En tout état de cause, le peuple congolais doit demeurer vigilant. ACP/

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR