Bilan positif du festival « Le temps de théâtre » à Lubumbashi – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Bilan positif du festival « Le temps de théâtre » à Lubumbashi

Lubumbashi, 07 novembre 2018 (ACP).- Les organisateurs du festival dénommé « Le temps de théâtre » à Lubumbashi, le coordonnateur du festival, Fabien Munkamba et la directrice de l’institut français de Lubumbashi, Mme Françoise Balais, ont dressé un bilan positif de cet évènement culturel qui est à sa 18ème édition et qui a redonné le goût du théâtre au public de Lushois.

Ils l’ont révélé mercredi au cours d’un point de presse animé dans la médiathèque de l’institut français de Lubumbashi en prélude du début effectif de la 18ème édition du festival « Le temps de théâtre ».

Le prof Fabien Munkamba a souligné que ce succès est le fruit du partenariat efficace et permanent entre sa structure, l’institut français de Lubumbashi et les artistes. Il a cependant indiqué que la spécificité de la 18ème édition est la réduction des nombres de compagnies théâtrales participantes et la possibilité qu’une pièce se joue deux ou trois fois.

Pour sa part, Mme Françoise Balais a peint le tableau général de ce festival en épinglant que des spectacles de création jamais joués seront offerts au public durant du 07 au 17 novembre par les acteurs qui ont mûris leurs talents artistiques.

Les artistes ayant participé à ce point de presse ont chacun donné l’avant-goût de leur spectacle aux chevaliers de la plume et du micro. L’acteur comédien de la compagnie Mulao théâtre qui mettra en scène « la voix des petites gens » a présenté le résumé de sa pièce qui tourne autour des conflits des générations devant la télévision. La pièce « Oh les beaux jours » est une création qui sera mise en scène par l’artiste Djo Ngeleka faisant un parallélisme entre cette pièce et la situation actuelle de la grande société minière la Gécamines, dont les agents vivent la misère, mais continuent à espérer un avenir radieux en se souvenant des beaux jours passés pendant que cette entreprise connaissait son apogée. L’unique dame présente à se festival, Mme Cécile Pemba, prestera en levée de rideaux en interprétant sur scène sa pièce « Bon départ nouveau départ ». Cette présentation déplore la megestion de la chose publique qu’est le zoo de Lubumbashi par les nationaux. ACP/Kayu/DNM/Wet/KJI

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR