Bukanga-Lonzo : un projet rentable pour le gouvernement, selon le DG Kawala – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Bukanga-Lonzo : un projet rentable pour le gouvernement, selon le DG Kawala

Kinshasa, 12 Janv. 2018 (ACP).- Le directeur général du Parc agro-industriel (PAI) de Bukanga-Lonzo, Odilon David Kawala, a déclaré que le projet d’installation des Parcs agro- industriels est rentable pour l’Etat  et profitable pour la population congolaise en général, au cours d’un entretien vendredi avec un journaliste de l’ACP.

Il a souligné que le site pilote de Bukanga-Lonzo a des atouts notamment, une route asphaltée pour l’évacuation des produits, proche de Kinshasa, des terres et des cours d’eau pouvant servir à l’irrigation pour produire en grande quantité et faire de l’agro-business en  alimentant la ville de Kinshasa et les environs.

Il a fait savoir également que l’idée des (PAI) permet de mécaniser l’agriculture en RDC, en dépit des difficultés rencontrées sur le terrain dans la production agricole. C’est une réforme de l’agriculture qui permet au gouvernement d’appuyer les petits exploitants agricoles, en passant par cette structure de production. A cet effet,  Odilon Kawala a fait remarquer que tous les investissements profiteront aux paysans à travers des services du parc agro-industriel, à savoir l’assistance technique, les machines performantes et des intrants agricoles appropriés.

Un projet à caractère social

Le DG de Bukanga-Lonzo a estimé que la question de l’intégration est capitale pour répondre à la vision du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, et du ministère en charge de l’Agriculture qui pensent qu’il faut produire ensemble avec tous ceux qui bénéficieront des services du parc.              

Il a indiqué que la stratégie de la nouvelle équipe dirigeante de Bukanga-Lonzo consiste à produire en régie sur les exploitations propres au site pilote et en synergie avec les petits et moyens producteurs agricoles qui vont bénéficier de différents services. Selon lui, il s’agit  de réorganiser la production, en rachetant celle de petits exploitants à meilleurs revenus.

A en croire le DG Kawala, deux à trois ans suffisent pour lancer les autres parcs agro-industriels dans toutes les provinces. Il a affirmé que les 22 sites identifiés ont fait l’objet d’études antérieures et peuvent fonctionner à la fois, si les moyens financiers sont disponibles. Pour faire de la RDC un pays à vocation agricole, a-t-il relevé, il est plus que nécessaire de multiplier les sites afin de produire congolais.

En ce qui concerne l’écoulement des produits, M. Kawala a laissé entendre qu’il sera question d’étendre des points de vente compte tenu de la superficie de la ville de Kinshasa ainsi que de son poids démographique. Il a estimé que les prix sont abordables et répondent au désidérata de la population en qualité.

Engagement du gouvernement

Le directeur général a souligné aussi que le gouvernement s’était engagé depuis 2014 à faire de l’agriculture, à la fois un levier de croissance économique et un secteur qui contribue au mieux-être des populations. Pour le lancement du premier parc agro-industriel, il avait mobilisé une enveloppe financière de l’ordre de près de 83 millions USD, dont 53 millions  pour l’aménagement du site et une trentaine de millions pour la production et la distribution de l’électricité sur le site.

Par ailleurs, la mise en œuvre des parcs agro-industriels va permettre de créer un système efficace de production alimentaire, a soutenu M. Kawaya qui a également précisé que ces parcs vont aider la majorité des Congolais à avoir accès à une alimentation équilibrée et à une variété de produits à prix abordables.

En termes des priorités, la nouvelle équipe dirigeante entend parachever les travaux qui ont été lancés, notamment les circuits d’irrigation et électrique avant de réaménager la route et appliquer les techniques d’amélioration du sol. Pour d’autres parcs, il est plus que nécessaire de trouver des partenaires pour accompagner leur installation.

Auparavant, rappelle-t-on, la gestion du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo avait été assurée par la firme sud-africaine Africom. Actuellement, le gouvernement congolais tient à ce projet et a confié les commandes aux nationaux pour le booster. ACP/YMW/Wet

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR