Des  cas  de sabotage   signalés à l’abattoir  public  de Beni

Goma, 20 avril 2017 (ACP).-Les  vendeurs  de la viande  des  bœufs  de Beni se plaignent des cas de sabotage  relatifs à l’abattage   illégal  de leurs  vaches  perpétré  nuitamment   par des hommes non encore identifiés, à l’abattoir  public  de la ville de Beni,  a dit l’un deux  contacté ce  vendredi  matin par l’ACP.

Ces actes de sabotage  à répétition qui sont à leur quatrième  forfait, a-t-il indiqué,  sont enregistrés au cours d’un mois, sans la moindre  inquiétude  de la part des officiels contrairement à leur devoir  de sécuriser  les infrastructures publiques à l’instar de l’abattoir  public. Selon la source, il est marrant que les  malfrats accèdent  tranquillement jusqu’à abattre  une vache, la charcutent sans que personne s’en rende compte.

Ce qui  est regrettable, a-t-il poursuivi, et qu’aucun dispositif  sécuritaire n’ait  été pris depuis le début  de ces actes de sabotage pour  contrecarrer  ces hors-la-loi surtout que  les commerçants  payent  régulièrement  leurs  taxes  dû à l’Etat et qu’en contre partie ils ont droit à être sécurisés.

Pour les operateurs économiques du secteur des bœufs, l’autorité  urbaine  doit trouver  une solution  pour la sécurisation  de ce site  public où passent  la nuit  une cinquantaine  de vaches  en attendant  leur  abattage. ACP/FNG/Kayu/KGD

Share This Post