Célébration à Kinshasa de la Journée internationale de la femme - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Célébration à Kinshasa de la Journée internationale de la femme

Kinshasa, 08 mars 2018(ACP).- L’épouse du Chef de l’Etat, Marie-Olive Lembe Kabila, a donné jeudi  à Kingakati, dans le Parc de la Vallée de la N’Sele, le coup d’envoi des activités marquant commémoration de  la Journée internationale de la femme  par  une  marche de santé de toutes les couches des femmes, sur une distance de 8 km, dénommée « Honneur à la femme rurale »,.

Au terme de cette marche à laquelle elle a pris part, Olive Lembe a remis des prix aux gagnantes y compris aux hommes et des intrants aux femmes vivant en milieu rural, en vue de leur permettre d’améliorer leur production.

La ministre du Genre déterminée à stimuler la créativité de la femme rurale

La ministre du Genre, enfant et famille, Chantal Safou, s’est dite déterminée jeudi à Kinshasa à stimuler la créativité et la productivité de la femme rurale à travers la mise sur pied d’un fonds d’investissement  en sa faveur, à l’ouverture de la 6eme édition de la Foire agricole de l’entrepreneuriat féminin qui entre dans le cadre  du mois de mars dédié à la femme.

A ce sujet, Mme Safou a encouragé les ONG et les autres partenaires du développement à les rejoindre pour soutenir les activités de cette catégorie de  femmes.

Le harcèlement sexuel, la violence et la discrimination à l’encontre des femmes ont fait la « une » des médias et ont fortement suscité  un débat public favorable à instaurer un changement, a dit la ministre.

Selon elle, la Journée internationale de la femme (JIF2018) se déroule sur fond d’une mobilisation mondiale, sans précédent, en vue d’un changement qui augurera d’un avenir mondial équitable, a-t-elle indiqué, soulignant que le renforcement des capacités notamment dans les domaines de  l’éducation et de la santé de cette catégorie des femmes, figure au programme de son ministère.

La ministre provinciale du Genre, Thérèse Olenga, a qualifié la « JIF 2018 » d’ « une journée haute en couleur de toute interprétation et démonstration pour la femme », mettant l’accent sur la maraichère qui est une actrice importante pour la survie de la société.

Elle a salué la ministre nationale du Genre pour son implication dans cette activité  qui a attiré l’attention du public vers la femme rurale souvent oubliée.

Auparavant, la représentante des femmes rurales avait relevé les difficultés rencontrées souvent par les maraichères entre autres l’accès à l’électricité et aux technologies appropriées. ACP/Fng/ May/Nia

Recommended For You

About the Author: La redaction