Les chrétiens catholiques appelés à pratiquer les bonnes mœurs - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Les chrétiens catholiques appelés à pratiquer les bonnes mœurs

Kinshasa, 17 Août 2017 (ACP).- M. Alphonse Mputu, évangélisateur à la Communauté Famille Chrétienne(CFC), a appelé mercredi à Kinshasa, les chrétiens catholiques à pratiquer les bonnes mœurs favorisant la quiétude et le progrès au sein de la famille et de la société.

Dans son intervention, à la troisième journée de la campagne d’évangélisation de la Communauté famille chrétienne (CFC), axée sur le thème : «Les obstacles à la mission de la famille », tiré de l’évangile de Mathieu : 7, 21-23, M. Mputu a expliqué que cette pratique est une façon d’obéir aux commandements de Dieu pour contrer les obstacles à la mission sociale et spirituelle des familles. « Nous affirmons qu’il y a obstacle, lorsque l’homme refuse de faire la volonté de Dieu qui recommande de l’aimer et de faire autant pour son prochain », a-t-il dit.

L’évangélisateur du CFC a interpellé les hommes (frères) et les femmes (sœurs) de cette communauté à adopter un comportement digne, lequel a une influence particulière au sein de la société et les a exhorté à faire ce qui est essentiel pour la gloire de Dieu.

A son tour, le père Don Bosco Kikwa, prêtre accompagnateur de la CFC  à la paroisse Saint-Eloi, dans la commune de Barumbu, a dans son exposé sur le thème : « Famille, sois missionnaire », puisé dans l’évangile de Marc16, 15 a  invité la famille à être « témoin et missionnaire » dans la société pour que tous les membres demeurent dans l’amour, la paix et la joie du Christ.

IL a, à ce sujet, expliqué que la mission n’est pas seulement l’apanage des personnes consacrées, mais aussi des familles, tout en relevant les trois aspects pour être missionnaire : bénéficier de la présence du Seigneur, se confier à la famille chrétienne et témoigner des valeurs chrétiennes autour de soi.

Le père Kikwa a ajouté que l’homme est béni ainsi que sa famille lorsqu’il s’engage à être un vrai témoin ici sur terre, dans sa famille, dans les quartiers et dans les milieux professionnels, à travers l’amour et le pardon.

Le prêtre accompagnateur de la CFC a enfin rappelé que la famille est « une institution divine et sacrée » qui doit être le sel et la lumière du monde. ACP/Kayu/Wet

Recommended For You

About the Author: La redaction