Une cinquantaine de femmes maraichères de Kasa-Vubu formées à la lutte contre le changement climatique

Kinshasa, 10 janv.2017(ACP).- Une cinquantaine de femmes maraîchères de la commune de Kasa-Vubu ont participé mardi à Kinshasa à une matinée de formation dont le thème était axé sur « l’autonomisation des femmes face au changement climatique ».

Selon Mme Jeannette Olongo, experte en genre et formatrice, « cette activité avait pour objectif de combattre la pauvreté dans la société, étant donné que les femmes sont les premières personnes à être touchées par la crise climatique générée par les émissions de gaz de serre. Elle a démontré l’impact du travail de la femme paysanne dont la production évaluée à 80% permet de nourrir plusieurs ménages des centres urbains notamment de la ville de Kinshasa.

La désertification et la perte des ressources en eau constituent des obstacles aux travaux des femmes maraîchères, a-t-elle indiqué. « Lorsque les terres ne produisent plus, la population parmi laquelle les femmes et leurs progénitures forment la majorité  du contingent  des personnes déplacées, obligées de prendre le chemin de l’exil pour chercher à survivre », a dit Mme Olongo.

Face à cette situation, elle a exhorté les maraîchères à travailler beaucoup pour l’intérêt de la nature en plantant beaucoup d’arbres pour la production du gaz carbonique (CO2), à éviter la coupe de bois de chauffe afin d’empêcher la désertification et à utiliser rationnellement l’eau qui commence à devenir rare dans certaines parties du monde. ACP/Mat/May

Share This Post