Commémoration à Kinshasa de la journée du 17 mai dédiée aux FARDC – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Commémoration à Kinshasa de la journée du 17 mai dédiée aux FARDC

Kinshasa, 17 mai 2018 (ACP).- Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku a, au nom du Président de la République,  Joseph Kabila Kabange,  déposé jeudi, une gerbe de fleurs au Mémorial du soldat congolais, dans la commune de la Gombe, à l’occasion de la cérémonie commémorative de la journée du 17 mai dédiée aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Le monument du Soldat congolais rappelle les hauts faits historiques de l’armée congolaise depuis la Force publique sur la situation d’avant l’indépendance,  entre 1940 et 1945, quand les Allemands avaient été   défaits  au Rwanda et au Burundi. On rappelle que   la Société des Nations avait donné mandat à la Belgique de bien prendre en compte l’existence  de deux pays précités, d’où  est née  l’appellation  «le Congo belge et le Rwanda Urundi».   

 Face à la résistance  allemande  aidée  par les Italiens au niveau de l’Abyssinie (Ethiopie), où il y avait un dispositif  pour sanctionner  les Belges qui se trouvaient sur le territoire du Burundi, du Rwanda et de la RDC, la Force publique avait été mobilisée pour aller contrer l’assaut qui devrait être lancé par les forces ennemies.

Les militaires congolais, qui avaient été  mobilisés de l’est à l’ouest du pays, avaient glané des victoires partout en commençant  par le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie et jusqu’à la corne de l’Afrique. C’est pour cette raison que l’on trouve les différentes dénominations dans les villes congolaises  notamment les avenues Force publique,  Gambela, Doruma à Kinshasa, le «Camp Saïo»  à Bukavu et le «Camp Redjaf» à Matadi,   baptisés en mémoire des victoires de nos forces armées.

Le 17 mai reste une journée dédiée aux Forces armées de la République Démocratique du Congo par la Nation congolaise  pour la bravoure dont elles ont fait preuve. On se rappellera que ce fut le 17 mai 1997 que de l’Alliance des Forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), avec à sa tête Laurent Désiré KABILA, fit une entrée triomphale dans la capitale congolaise.

Sobre mais pleine de signification, cette cérémonie a été marquée par la présence de plusieurs autorités politiques et militaires dont le vice Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Henri Mova Sakanyi, du ministre de la Défense nationale, réinsertion et anciens combattants, Crispin Atama Tabe  Mogodi, le gouverneur de la ville   de Kinshasa, André Kimbuta Yango, le chef d’Etat-major général des FARDC, le général d’armée Didier Etumba Longila, le secrétaire général au ministère de la Défense nationale,  le général-major Damas Kabulo, les chefs d’Etat major des Forces, de la Maison militaire du Chef de l’Etat, ainsi que par les officiers généraux et supérieurs de haut rang. ACP/YWM/Fmb

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR