Confrontation des prévenus Bwira et Mundanda dans l’affaire lieutenant colonel Kibibi - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Confrontation des prévenus Bwira et Mundanda dans l’affaire lieutenant colonel Kibibi

Kinshasa, 12 sept. 2017 (ACP)- La Haute cour militaire siégeant en matière répressive, au second degré, a procédé, mardi, à la confrontation de  major Mundande, chargé de renseignements au 43ème régiment de l’opération « Amani leo » à Fizi, dans la province du Sud-Kivu, au caporal Bwira Kambele concernant les circonstances de l’arrestation de ce dernier.

Cette confrontation se rapporte à l’affaire ministère public contre les prévenus colonel Kibibi Mutuare et consorts accusés de crime contre l’humanité par viol, pillage, empoisonnement, privation de liberté et autres actes inhumains et dégradants, ainsi que de terrorisme.

Dans sa déclaration, le caporal Bwira a dit avoir été arrêté le 01 janvier 2011 par le major Mundande pour vol de 7.000 Franc congolais appartenant à un civile tout en niant sa participation au pillage et au viol perpétré à Fizi Centre dans le but de venger le meurtre du caporal Petro Musume, garde du corps du lieutenant colonel Kibibi.

Par contre, le major Mundande a affirmé avoir arrêté le prévenu Bwira pour violation de consignes, c’est-à-dire, avoir déserté son poste au moment du déclenchement de l’alerte d’une éventuelle attaque de Maï-Maï.

L’organe de la loi a fustigé le revirement du prévenu Bwira, car les procès-verbaux renseignent qu’il avait affirmé devant l’OPJ, l’officier du ministère public et la Cour militaire du Sud-Kivu, avoir été arrêté pour refus de transporter la valise du major Mundande pillé à Fizi centre.

La défense a déploré le fait que pour le vol de 7.000 Franc congolais, son client ait été condamné à 10 ans de prison pour crime contre l’humanité.

La prochaine audience a été  fixée à la huitaine. ACP/Mat/Kgd

Recommended For You

About the Author: La redaction