Congo Airways compte franchir la barre des 400.000 passagers en 2018 – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Congo Airways compte franchir la barre des 400.000 passagers en 2018

Kinshasa, 16 Janv. 2018 (ACP).- Le directeur général de la compagnie aérienne Congo Airways, Désiré Balazire, a indiqué que cette compagnie compte franchir la barre de 400.000 passagers et de 99 millions de dollars de revenus en 2018, lundi à la presse.

Il a fait savoir qu’en 2017, Congo Airways avait transporté 365.000 passagers contre 208.000 en 2016, pour des revenus respectifs de 77 millions de dollars (environ 64 millions d’euros) de chiffre d’affaires escompté et 36 millions d’euros.

« Nous avons prévu d’être rentables à la mi-2019 », indique-t‑il. Certes le marché intérieur du pays, où Congo Airways dessert dix villes, est naturellement porteur. Une population de 80 millions d’habitants sur l’un des territoires d’Afrique les plus vastes (quatre fois la France) et les plus enclavés, où les airs constituent la route la plus pratique pour se déplacer. « Jusque-là, les passagers passaient par Nairobi ou Addis-Abeba pour se rendre de Kinshasa, à Lubumbashi ou à Goma », complète Désiré Balazire.

A cet effet, la compagnie publique s’est imposée en deux ans au niveau national. En 2018, elle se lancera sur le marché régional, a dit le directeur général.

Seule compagnie à utiliser des avions de plus de 150 places

Par ailleurs, le directeur général a affirmé que la compagnie Congo Airways détenue par l’État et par des opérateurs telle la Gécamines, « est la seule à utiliser des avions de plus de 150 places ». Il  a reconnu que seule la compagnie CAA qui a remisé ses Airbus A320 et A321 pour ne conserver que des Fokker 50 de moins de 60 places est son principal rival.

 Ceci, a-t-il dit, est un motif d’encouragement pour que ce Léopard volant puisse viser le marché régional, annonçant que cette année, la compagnie ouvrira d’abord une ligne vers Johannesburg et entend être présente d’ici à la fin de 2019 au Cap, à Lusaka, Harare, Dar es-Salaam, Bujumbura, Nairobi, Addis-Abeba, Bangui, Douala, Cotonou, Abidjan, Pointe-Noire et Luanda. Congo-Airways ouvrira ensuite l’ouverture de liaisons intercontinentales vers Paris, Dubaï ou Canton, en 2020.

Pour servir ces ambitions, sa flotte comprendra dix appareils.  Propriétaire de deux A320 et de deux Bombardier Q400, le transporteur entend louer quatre A320 et deux Dreamlenerneufs, ainsi que des petits modules pour les courtes liaisons. « Pour cela, il lui faut convaincre les loueurs, donc les banques, de sa solidité financière », poursuit le directeur général.

Pour réaliser les objectifs qu’il s’est assigné, le directeur général a indiqué que Congo Airways signera un contrat avec la compagnie tunisienne privée Nouvelair pour la location d’une durée de cinq mois d’un A320. Cette dernière lui fournit déjà pilotes, instructeurs et chefs personnels navigants commerciaux. En 2016, quinze experts tunisiens avaient accompagné Congo Airways dans la mise en place des procédures de sécurité. ACP/FNG/YWM/Mat/Wet

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR