Constitution d’un groupe de travail relatif au financement durable des aires protégées – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Constitution d’un groupe de travail relatif au financement durable des aires protégées

Kinshasa, 19 juil. 2018 (ACP).-Un groupe de travail sur l’élaboration de la stratégie nationale relative au financement durable des aires protégées a été constitué mercredi, à l’issue des travaux de l’atelier national d’information et de présentation du Projet régional « CBSP » (partenariats pour la conservation de la biodiversité  relatif au financement durable des systèmes d’aires protégées dans le bassin du Congo (PIMS3447) qui s’est tenu du 17 au 18 juillet à Kinshasa.

L’atelier a bénéficié de l’appui technique et financier du Fonds mondial pour l’environnement (FEM), du  Programme des nations Unies pour l’Environnement (PNUD) et de la  Coordination nationale de la Commission des forêts de l’Afrique centrale (CN-COMIFAC).

Ce groupe de travail a pour tâche de réfléchir sur la stratégie en question. Il est composé de dix-huit (18) membres, notamment ceux issus du gouvernement et du parlement, des ministères  de l’Environnement, des Finances, du Tourisme, de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN),  de la COMIFAC, de la société civile et du secteur privé. Chaque catégorie  désignera officiellement ses représentants et  fera parvenir l’acte de désignation au PNUD, via son directeur pays.

La deuxième journée de l’atelier a été consacrée à la stratégie de biodiversité. Des interventions  relatives notamment à la stratégie et au plan d’action nationale Biodiversité (SPANB), la Stratégie nationale de la conservation de la biodiversité (SNCB),  l’arrimage de la politique du secteur de tourisme au Projet PIMS, ont été développées à cette occasion.

Le représentant du ministre de l’Environnement satisfait

M.Luc Atundu, représentant du ministre de l’Environnement et du Développement durable, s’est dit satisfait des échanges enrichissants enregistrés au cours de l’atelier, soulignant que les participants ont accompli une œuvre d’intérêt national,  en dotant le pays des éléments d’orientation  et  de référence en matière de financement des aires protégées.

Selon M. Atundu qui est aussi coordinateur national de la  CN-COMIFAC, l’un des résultats majeurs de cette réunion, c’est la définition et le processus de mise en œuvre d’un « task force » qui conduira à l’élaboration du draft de la stratégie nationale pour le financement durable des aires protégées.

Ladite stratégie, a- t- il dit,  permettra de capitaliser toutes les opportunités de financements et des apports innovants  ou  durables en faveur de la conservation de la biodiversité de la RDC.   « Elle  constituera de ce fait un instrument de politique  appréciable visant à élargir l’assiette des revenus en faveur des aires protégées  et surtout de coupler leur bonne gestion avec les impératifs de développement des communautés riveraines, faisant des aires protégées un socle de développement et des sources des revenus pour le budget de l’Etat », a- t- il estimé. ACP/YHM/Kgd/JFM

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR