Daniel Mukengeshay déclaré auteur intellectuel de la bande terroriste Kamwina Nsapu – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Daniel Mukengeshay déclaré auteur intellectuel de la bande terroriste Kamwina Nsapu

Kinshasa, 19 avril 2018 (ACP).-Le lieutenant colonel Alpha Limbaya, ministère public,  a déclaré jeudi le prévenu Daniel Mukengeshay Kapuku, chef de travaux à l’ISP/Kananga,  auteur intellectuel de la bande terroriste Kamwina Nsapu, à l’audience du tribunal militaire de garnison de la Gombe, tenue à la prison de Ndolo, sous la direction de son président, le major Tumuna Tshini Tchang, dans l’ affaire qui l’oppose à ce mouvement.

L’organe de la loi accuse Mukengashay Kapuku de quatre infractions à savoir  participation à un mouvement insurrectionnel, terrorisme, association de malfaiteurs et évasion des détenus.

Selon le ministère public, le prévenu Mukengeshay Kapuku, alors qu’il habitait Kananga, a extériorisé le modus opérandi de cette bande en donnant des directives au  prévenu Ali Mputu, neveu de son épouse et précurseur de ce mouvement à Kinshasa, de décapiter les têtes du Chef de l’Etat, de l’ex-vice-Premier ministre Shadary et du ministre Lambert Mende.

Il a, par ailleurs, renseigné qu’après avoir reçu le rapport  de ce qui s’était passé à Kinshasa, Mukengeshay a ordonné au prévenu Ali Mputu  de mettre Kinshasa à feu et à sang.

Le colonel Alpha Limbaya a, en outre, soutenu que devant l’OPJ, le prévenu Ali Mputu avait déclaré que Mukengeshay lui avait dit que pour mieux vivre, il devrait décapiter les têtes des certaines autorités du pays.

Le bâtonnier Mbere Moba, avocat de la partie civile République démocratique du Congo, a affirmé qu’Ali Mputu avait déposé devant l’OPJ que depuis qu’il est à Kinshasa, il communiquait  régulièrement avec Mukengeshay. Il a, par ailleurs, révélé que dans son mot de la fin devant l’OPJ, ce même prévenu avait demandé pardon aux autorités du pays pour avoir adhéré à cette bande par ignorance.

Le prévenu Mukengashay a rejeté  les faits mis à sa charge, tandis que la défense s’est déclarée non convaincue par les allégations du ministère public quant au rôle joué par son client dans les attaques de Kinshasa. ACP/FNG/Wet/NMJ

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR