Pas de condition pour le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Pas de condition pour le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi

Bruxelles, 13 Fév 2017 (ACP).- La famille Tshisekedi ne pose aucune condition pour le rapatriement à Kinshasa de la dépouille d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) décédé à 84 ans d’une embolie pulmonaire le 1er février à Bruxelles, a déclaré lundi Félix TshisekediTshilombo, fils de l’illustre disparu, au cours d’une conférence de presse dans la capitale belge.

La famille, a-t-il expliqué, attend que le gouvernement désigne le site de l’inhumation  où sera érigé un mausolée en mémoire de l’ancien Premier ministre et président du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales de l’opposition.

Félix Tshisekedi a également émis le souhait que le président de l’UDPS soit pleuré dignement et que ses obsèques se déroulent dans la sérénité. « Il ne faut pas que ces funérailles soient une occasion d’émeutes ou de bain de sang », a-t-il souligné.

D’autre part, la famille Tshisekedi envisage de demander l’autopsie du corps du président de l’UDPS, à la suite de ce décès « inopiné ». Mais la décision sera prise après concertation avec les médecins et les avocats de la famille. A ce stade, Félix Tshisekedi a exclu tout soupçon de malveillance sur quiconque.

Concernant la formation du nouveau gouvernement issu de l’accord de la Saint-Sylvestre, il a exhorté les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) à tout mettre en œuvre pour l’exécution rapide des engagements pris dans le cadre de cet accord. Ceci, a-t-il précisé, « n’est pas une condition, mais un souhait ».

Auparavant, dans une « déclaration » lue par Mgr Gérard Mulumba, évêque de Mweka et frère du défunt, la famille avait remercié les autorités belges pour l’hommage particulier rendu à Etienne Tshisekedi. Elle a également adressé ses remerciements à tous les responsables politiques pour les hommages rendus à un homme  qui s’était battu pour un pays où la démocratie s’exerce véritablement.

Pour la famille, l’accord du 31 décembre 2016 constitue le testament qu’Etienne Tshisekedi waMulumba a légué à la nation congolaise. Mgr Mulumba a exprimé, en outre, l’indignation de sa famille et condamné toute tentative de récupération de la mort de M. Tshisekedi à d’autres fins.

Concernant l’avenir de l’UDPS après la disparition de son président, Félix Tshisekedi, qui regagne Kinshasa ce mardi, a indiqué que le parti devrait mettre en place un directoire provisoire pour préparer un congrès qui élira le futur président de cette formation politique. Le même problème pourrait se poser au niveau du Rassemblement des forces politiques et sociales de l’opposition qui devra suppléer à la disparition du président de son Conseil des sages.

Félix Tshisekedi, rappelle-t-on, conduit la délégation du Rassemblement aux pourparlers directs organisés par la CENCO. ACP/Fng/Kayu/May

 

Recommended For You

About the Author: La redaction