Démarrage du 23ème championnat de la LINAFOOT le week-end du 12 novembre - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Démarrage du 23ème championnat de la LINAFOOT le week-end du 12 novembre

Kinshasa, 17 Oct. 2017 (ACP).- La première réunion de la commission de gestion de la LINAFOOT, dirigée par le président Bosco Mwehu Beya Kofela, mardi à l’immeuble Shell, sur le boulevard du 30 Juin, dans la commune de la Gombe, a décidé de repousser le démarrage de la 23ème édition du championnat national, pour le week-end du 12 novembre.

Initialement prévu le vendredi 20 octobre, selon le calendrier des matches rendu public, il y a deux semaines, par le comité de gestion que dirigeait Jeef Kapondo Kantanga, le coup d’envoi est retardé pour permettre que passe la date-FIFA (Fédération internationale de football association) qui verra, entre autres, l’équipe nationale A de la RDC, les Léopards, affronter son homologue de la Guinée, le Sily National, le lundi 6 novembre au stade des Martyrs, à Kinshasa, pour le compte de la 6ème et dernière journée du groupe A des éliminatoires de la Coupe du monde-Russie 2018.

Passation des services entre Mwehu et Kapondo à la tête de la LINAFOOT

Bosco Mwehu Beya Kofela a accompli la cérémonie de passation des services avec son prédécesseur Jeef Kapondo Kantanga, à la tête de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), mardi au siège de cette entité sportive, dans la commune de la Gombe.

Pour le sortant, Jeef Kapondo, il a souhaité bon vent à son successeur qui l’a félicité, de son côté, pour le travail réalisé comme président du comité de gestion de la LINAFOOT malgré les difficultés rencontrées sur son chemin. Bosco Mwehu, président de la commission de gestion, a parlé de la délicatesse de la tâche pour laquelle il croit pouvoir s’en sortir avec le concours des membres de son équipe composée de grands dirigeants, d’anciens internationaux et d’une brochette de juristes sur lesquels il fonde ses espoirs pour mener à bien le bateau du football d’élite congolais.

A la question de savoir si la date du 20 octobre annoncée, deux semaines auparavant, par le comité de gestion sortant pour le démarrage du championnat 2017-2018 reste retenue par la commission de gestion, Bosco Mwehu a demandé qu’il lui soit laissé le temps avec ses collaborateurs de l’examiner avant de se prononcer en toute responsabilité d’autant plus qu’aussitôt après la remise et reprise, ils tiendront leur première réunion au cours de laquelle ils s’y pencheront très certainement.

Pour sa part, le secrétaire général de la FECOFA (Fédération congolaise de football association), Grégoire Badi Ediba Elonga, a, dans son mot de circonstance, conseillé au comité Mwehu à se distinguer par les actes dont a besoin le développement du football congolais et non par des discours.

Pour rappel, la commission de gestion de la LINAFOOT mise en place par l’acte de la FECOFA, signé le 13 octobre 2017, se présente de la manière suivante :

  • Président : Bosco Mwehu Beya Kofela ;
  • 1er vice-président : José Dayoni Wawa ;
  • 2ème vice-président : Eugène Kabongo Ngoy ;
  • 3ème vice-président : Jacquot Booto Lueto Liena ;
  • 4ème vice-président : Liambi Mopepe ;
  • secrétaire national : Emmanuel Kande Kalombo ;
  • secrétaire national adjoint : Antoine Luzizila Mbala ;
  • trésorier national : Ngoy Tshiambwe ;
  • membres : Roger Bakulubakisa Dianzenza, Bowala Lilembe, Innocent Kibundulu Kazadi, Gabriel Mbungu Taty, Denis Kakudji Lusonde et Jean-Pierre Kandu Zaza.

ACP/Mat/JGD

Ronaldo risque la prison en refusant de négocier avec le fisc espagnol

 

Kinshasa, 17 Oct. 2017 (ACP).- Cristiano Ronaldo, accusé de fraude fiscale à hauteur de 14.7 millions d’euros, a décidé de ne pas négocier avec le fisc espagnol, annonce El Mundo repris par TV5Monde. L’attaquant du Real Madrid considère que l’accusation est « inconsistante » et « sans fondement ». S’il perd, il risque de la prison ferme, affirme la source.

Après avoir été convoqué par le tribunal de Madrid en juillet dernier pour répondre aux accusations de quatre délits fiscaux pour 14.7 millions d’euros, Cristiano Ronaldo a décidé de défier le fisc espagnol en refusant de négocier, annonce le quotidien espagnol El Mundo. Une décision forte et argumentée par ses défenseurs qui considèrent que le dossier qui leur a été présenté ne tient pas la route.

Il serait ainsi « inconsistant, sans fondement et contraire au droit », peut-on lire dans le texte envoyé à la juge de Pozuelo de Alarcon. Une accusation qui serait « facilement démontable par un observateur objectif », selon eux. Un Ronaldo qui a changé d’avocat, il y a un mois, pour se faire défendre par Jose Antonio Choclan.

Le Tribunal, qui s’était notamment appuyé sur des documents révélés par Football Leaks, a reçu les documents envoyés par les conseils de « CR7 ». Une position qui induit une suite à cette affaire car il y a peu de chance que le tribunal admette les arguments présentés si facilement. En décidant de ne pas négocier, l’attaquant portugais s’expose à une forte amende mais également à une peine de prison ferme pouvant aller jusqu’à 7 ans. ACP/Mat/JGD      

 

Recommended For You

About the Author: La redaction