Le directeur général de l’ACP livre ses impressions sur son séjour en Iran - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Le directeur général de l’ACP livre ses impressions sur son séjour en Iran

Kinshasa, 21 Nov. 2017 (ACP).- Le directeur général de l’Agence Congolaise de Presse (ACP), Justin Kangundu Khossy, a livré mardi ses impressions sur son séjour à Téhéran en République Islamique d’Iran qui avait abouti à la signature d’un accord de partenariat avec l’Agence de Nouvelles de la République Islamique d’Iran (IRNA).

Le directeur général Kangundu a révélé qu’il a évoqué   avec le directeur général des médias du ministère iranien de la Culture et de l’orientation islamique, Mohammad Jafar Safi,  l’impact des NTIC sur les médias actuels et le rôle que doivent jouer l’ACP et l’IRNA dans la diffusion des informations.

Justin Kangundu a mis aussi  en exergue l’expérience de l’IRNA, créée en 1934, qui a su s’adapter à l’évolution des NTIC et s’est rangée, au fil du temps, au diapason  des grandes agences internationales. «Sur ce point, l’ACP à tout à gagner dans le cadre de la formation des journalistes et des webmasters, sans oublier le matériel informatique», a-t-il dit.

Visite des installations de l’IRNA

Le directeur général  de l’ACP   qui avait consacré une partie de  son séjour à la visite des installations de l’IRNA et de l’Institut du journalisme, sa filiale,  a apprécié, outre les services d’une rédaction moderne dont dispose cette agence, des services importants annexes à sa rédaction.

Il s’agit des desks qui traduisent l’information produite en plus de dix langues  en plus   du persan, langue nationale et officielle d’Iran, notamment en français, anglais, espagnol, allemand, russe, kurde et arabe, ainsi que de la direction des archives et documentations où tout est numérisé et conservé dans les normes, un service à la rédaction infographique et statistique.

En cela s’ajoute la publication d’un bulletin spécial par l’Institut du journalisme en écriture braille pour les aveugles, une grande première au niveau international, a-t-il affirmé.

Justin Kangundu s’est dit émerveillé par l’implication de la femme iranienne dans la presse, soulignant que sur 10 responsables des desks visités 8 étaient des femmes, ainsi que des desks en langues étrangères dont tous les responsables sont des femmes, et une forte présence de la femme dans la faculté du journalisme au sein de l’Institut du journalisme.

La République Islamique d’Iran, un pays touristique

Par ailleurs,  Justin Kangundu a fait un constat positif du secteur du tourisme de la République Islamique d’Iran, après avoir visité des sites touristiques dans les villes de Téhéran et d’Isfahan, notamment des résidences royales et du Sha d’Iran, des mosquées, des mausolées, des églises et des musées, ainsi que le jardin et business center en construction.

 « Le peuple iranien a su conserver au fil des années et des siècles son âme à travers ces vestiges, ces monuments et ce, malgré les vicissitudes de la vie politique qu’il a connue », a-t-il déclaré, soulignant que ce peuple a su se forger une culture, une appartenance à une nation.

C’est cette conscience nationale qui fait que l’Iran résiste aux tentations de sa déstabilisation par les puissances occidentales, a conclu le DG de l’ACP.ACP/FNG/Wet

Recommended For You

About the Author: La redaction