Emmanuel Shadary confirme la détermination du Gouvernement de restaurer l’autorité de l’Etat en Ituri – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Emmanuel Shadary confirme la détermination du Gouvernement de restaurer l’autorité de l’Etat en Ituri

Bunia, 14 Fév. 2018 (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a exprimé, mardi, la ferme volonté du gouvernement congolais de restaurer l’autorité de l’Etat non seulement en territoire de Djugu mais également sur l’ensemble de la province de l’Ituri, lors d’une rencontre avec la  presse locale.

Emmanuel Shadary a rassuré que les dispositions sont en cours d’exécution dans le but de traquer les assaillants qui tuent et incendient les maisons afin de favoriser le retour des déplacés dans le territoire de Djugu avant d’appeler  les professionnels des médias au calme et à la patience parce que «le démantèlement complet de ces malfrats pourrait prendre un peu de temps du fait que les forces de sécurité et de défense du pays font face à une guerre asymétrique», a-t-il expliqué.

Il a aussi saisi cette occasion pour exhorter ses interlocuteurs d’éviter de relayer des propos  de nature à attiser le feu et à travailler pour la consolidation de la concorde, de l’unité et  de la paix dans la province de l’Ituri en général et  dans le territoire de Djugu en particulier, tout en insistant sur un sursaut d’orgueil nationaliste pour résister contre le plan de la balkanisation de notre pays.

Confirmation de la tenue des élections

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la sécurité a, par ailleurs, confirmé que les élections auront bel et bien lieu en RDC conformément au calendrier publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il a réitéré l’engagement du gouvernement de la République pour la tenue effective de ces élections qui se traduit par l’allocation chaque mois par l’exécutif national, de 30.000.000 (trente millions) de dollars américains en faveur de la CENI en dépit du contexte économique très difficile.

Le chef de la territoriale a également annoncé que la session de mars 2018 au Parlement sera essentiellement consacrée à l’examen du projet de loi portant répartition de sièges de circonscriptions électorales, appelant à cet effet les journalistes à affuter leurs « armes » car, a-t-il dit, le décor est quasiment planté pour l’organisation des élections.

Des pistes de solution au conflit à Djugu

Les professionnels des médias ont, à leur tour, fait plusieurs proposions au vice-Premier ministre Shadary en vue du rétablissement d’une paix durable dans le territoire de Djugu.

Il s’agit notamment de l’augmentation des juges au niveau du tribunal de paix de Djugu, du renforcement des postes de police, de la mise en place d’un comité de suivi du processus de pacification de Djugu, de l’installation d’un dispositif de communication pour lutter contre les rumeurs, de l’identification des assaillants et leur jugement, ainsi que de l’organisation des audiences foraines pour juger les auteurs des exactions.

 Pas un conflit entre Hema et Lendu, selon Emmanuel Shadary

Auparavant, Emmanuel Ramazani Shadary avait échangé avec les différentes couches sociales de l’Ituri, notamment les députés nationaux et provinciaux, les politiques, les acteurs de la société civile, les évêques catholiques et tant d’autres notabilités pour se faire une idée générale sur les réalités du terrain et les solutions idoines.

De manière unanime, les interlocuteurs d’Emmanuel Shadary ont relevé qu’il n’existe pas un conflit ouvert entre les Hema et les Lendu, les deux principales communautés du territoire de Djugu. Selon eux, il existe plutôt un groupe d’assaillants non autrement identifiés qui sont auteurs de tueries et incendies de maisons. Ces derniers à travers leurs actes de terreur cherchent à inciter les deux communautés à une confrontation. ACP/Fng/BSG/JGD/KJI

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR