Environ 4000 déplacés   de Nyamakoko contraints à la précarité  dans le territoire  de Walikale

Goma, 21 avril 2017 (ACP).-   Près de quatre mille (4000)  déplacés  établis dans les localités de Mahanga  et Nyamakoko  1 et 2 du territoire de Masisi et le groupement de Walo Wa Yungu de Walikale, dans la province du vivent dans des conditions précaires et multiformes, a révélé  jeudi au cours d’une interview M. Floribert Muhongo, coordonnateur de l’ONG Aide adventiste pour le développement (ADRA).

Selon cet acteur humanitaire dont l’organisation est en œuvre depuis avril 2016 dans le cadre d’un projet d’urgence dans ces deux territoires, cette précarité est due à l’activisme intense des groupes armés depuis la mi-avril. Les mouvements  des forces négatives  font que les déplacés n’aient pas accès aux champs de peur de subir des violences de tout genre particulièrement sexuelles contre les femmes et jeunes filles.

Le manque de la nourriture, la non scolarité des enfants, le manque des médicaments pour des soins de santé, la malnutrition sévère et les maladies d’origine hydrique, sont les maux auxquels sont confrontés ces hommes, femmes et enfants contraints à l’errance. Floribert Muhongo appelle le Gouvernement tant provincial que national ainsi que les ONGS humanitaires de venir urgemment en aide avant que le pire n’arrive.

Les déplacés de Nyamaboko ont fui des troubles tribalo-ethniques enregistrés ces derniers temps dans leurs milieux respectifs à Masisi dont le bilan fait actuellement état de 3 villages incendiés, 8 écoles détruites et des structures de santé pillées et /ou détruites.  ACP/FNG/Kayu/KGD

Share This Post