La FAAPA salue les progrès réalisés par l’ACP en 2017 - Agence Congolaise de Presse (ACP)

La FAAPA salue les progrès réalisés par l’ACP en 2017

Casablanca, 15 Déc. 2017 (ACP).- LAgence congolaise de presse (ACP), a été classée parmi les cinq agences de presse africaines ayant réalisées des progrès remarquables durant l’exercice 2017, à l’issue des travaux de la troisième assemblée générale  de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) qui se sont déroulés du 14 au 15 décembre  de cette année à Casablanca au Maroc.

Parmi ces progrès, l’ACP qui occupe la quatrième place sur la liste des agences de presse membres de cette organisation, a  produit 2.733 dépêches en 2016, contre 2883 en 2017,  soit une augmentation   de cent cinquante dépêches par rapport à l’année dernière et  a aussi payé régulièrement ses cotisations.  Au classement général, le Ghana vient en tête, suivie de la Cote d’ivoire, du Maroc et de  la RDC.

Les participants à ses assises ont également examiné le rapport de la cinquième réunion du conseil exécutif tenue à Abidjan en Côte d’ivoire, les accords de coopération et conventions de partenariat.  Ils ont aussi apporté des amendements aux statuts de la FAAPA marqués notamment par la création d’un poste secrétaire général de la fédération.

La clôture des travaux de cette troisième assemblée générale à laquelle à pris part le Directeur général de l’ACP, Justin Kangundu Khossy, a été marquée par la remise du Grand prix FAAPA 2017 du meilleur article décerné à Alexandrine Bandouzi de l’Agence congolaise d’information (ACI) pour son papier intitulé « Afrique environnement: Fonds bleu, un espace de développement économique pour les pays africains » et de la meilleure photo au reporter Asseu Yapo Severen de l’agence ivoirienne AIP pour une image immortalisant une décharge publique.

La FAAPA renouvelle et élargit son Conseil Exécutif

La Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) a renouvelé son Conseil Exécutif, qui a vu sa composition passer de 7 à 9 membres, au terme de la troisième Assemblée générale, clôturée vendredi à Casablanca.

Outre les membres sortants qui ont été tous reconduits, le Cap Vert (Infopress, lusophone) et le Nigeria (NAN, anglophone) ont été appelés à siéger audit Conseil pour un mandat de trois ans, au nom de la consécration du pluralisme linguistique au sein de cette structure.

Les autres membres sont le Bénin (ABP), la Côte d’Ivoire (AIP), le Congo-Brazzaville (ACI), le Liberia (LINA), le Maroc (MAP) et la Mauritanie (AMI), en plus du Secrétaire général, le Marocain Mohamed Anis.

Le Directeur général de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est resté président de la FAAPA, poste qu’il occupe depuis la création de ce groupement, le 14 octobre 2014 à Casablanca, à l’initiative de la MAP.

M. Hachimi Idrissi est également président du Conseil exécutif, qui compte deux vice-présidents, respectivement Mme Oumou Barry-Sana, directrice centrale de l’AIP, et Anasth Wilfrid Mbossa, directeur général de l’ABP.

Au cours de cette Assemblée générale, la FAAPA a été renforcée par l’adhésion de deux nouveaux membres, à savoir la Namibie et le Sierra Leone, ce qui fait de la Fédération le plus grand rassemblement des agences de presse dans le continent.

Le rapport d’activités, présenté par le secrétaire général de la Fédération, a particulièrement insisté sur le volet de la formation, qui constitue l’un des axes majeurs de l’action commune entre les agences africaines, surtout après la création du Centre africain de formation des journalistes (CAFJ), au siège de la MAP à Rabat.

Pas moins de 80 journalistes et cadres en provenance des différents pays membres ont bénéficié de sessions de formation organisées par le CAFJ, notamment dans le journaliste économique, les métiers du Web et les nouvelles technologies de l’information.

Au bout de deux jours de débats et d’échange, la FAAPA a adopté plusieurs recommandations, à leur tête l’indexation du site web en vue d’en assurer une plus large audience et une plus grande visibilité à l’internationale, l’organisation d’un Forum des Directeurs de l’information comme plateforme d’échanges, la consolidation des partenariats avec les organisations internationales, la tenue d’un séminaire des correspondants régionaux ainsi que la création de comptes Twitter et Instagram. ACP/Fng/Mat/May

 

Recommended For You

About the Author: La redaction