Gaza : 3 Palestiniens tués dont un nourrisson – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Gaza : 3 Palestiniens tués dont un nourrisson

Kinshasa, 09 août 2018 (ACP).- Le Hamas a tiré durant la nuit de mercredi à jeudi environ 150 roquettes, depuis la bande de Gaza, selon l’armée israélienne qui a riposté par 40 raids aériens, tuant trois personnes, dont une femme et son nourrisson.

La branche armée du Hamas a revendiqué les tirs sur Israël, déclarant dans un communiqué que la « résistance » palestinienne avait lancé un grand nombre de roquettes sur « des positions ennemies autour de la bande de Gaza ».

« Quelque 150 tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien ont été enregistrés pour le moment », a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’armée jeudi matin.

La majorité des roquettes sont tombées sur des zones inhabitées et 11 d’entre elles ont été interceptées par les systèmes antimissiles israéliens, avait auparavant indiqué l’armée dans un communiqué.

L’ONU a appelé au calme et a déploré en particulier les tirs de roquettes du Hamas. « Je suis profondément alarmé par l’escalade de la violence entre Gaza et Israël, et particulièrement par les nombreuses roquettes tirées aujourd’hui vers des localités du sud d’Israël », a déclaré dans un communiqué l’envoyé spécial de l’ONU Nickolay Mladenov.

Les tirs palestiniens sont survenus au lendemain de la mort de deux membres des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, dans une frappe israélienne dans le nord de la bande de Gaza. Le Hamas avait alors menacé de « faire payer le prix » à Israël.

Selon plusieurs médias israéliens, le commandement de l’armée a ensuite admis que l’attaque contre le Hamas avait été décidée après que l’armée a estimé « par erreur » que des tirs contre des soldats provenaient de cette position.

Le Hamas a affirmé que ses combattants tués participaient à un exercice et que la frappe s’était produite au moment où de hauts responsables du mouvement étaient en visite dans le secteur.

La brusque montée de tension de mercredi intervient alors qu’Israël et le Hamas discutent indirectement d’une éventuelle trêve, par l’intermédiaire de l’Egypte et l’ONU.

Israël et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008. Les tensions sont vives depuis des mois entre les deux parties. Les Palestiniens protestent quasiment tous les vendredis depuis le 30 mars près de la barrière séparant la bande de Gaza du territoire israélien pour dénoncer le blocus imposé depuis plus de dix ans à l’enclave et réclamer le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres à la création d’Israël en 1948.

Au moins 165 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans la bande de Gaza depuis le 30 mars. Un soldat israélien a été tué le 20 juillet par un Palestinien durant une opération de l’armée près de la barrière, le premier dans cette zone depuis 2014. ACP/YHM/Kgd/JFM

 

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR