Denis Kalume Numbi annonce l’assainissement des effectifs au Mécanisme national de suivi

Kinshasa, 10 janv. 2016 (ACP).- Le nouveau coordonnateur du Mécanisme national de suivi et de supervision de la mise en œuvre de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (MNS), Denis Kalume Numbi, a annoncé mardi à la presse l’assainissement des effectifs de cette structure qui doivent être ramenés d’une centaine à une vingtaine de personnes.

« Le recensement  des effectifs a été fait et montre qu’il y avait pléthore. C’est pourquoi, conformément à l’article 15 de l’ordonnance créant le Mécanisme National de Suivi, j’ai pris un acte administratif, sous forme de décision, fixant à 18 l’effectif d’un noyau restreint de collaborateurs, chargé de m’épauler provisoirement pour la mise en place des structures et procédures, en attendant l’approbation de l’organigramme et le tableau organique que nous avons proposés au Comité de pilotage et le recrutement éventuel », a déclaré le coordonnateur du MNS.

Pour permettre le redémarrage de cette institution placée sous l’autorité du Président de la République, Denis Kalume Numbi a entrepris des actions urgentes ayant conduit à la réhabilitation  des bâtiments et à l’acquisition des équipements minima des bureaux pour remplacer les machines et autres matériels disparus pendant la période de flottement.

D’autres actions urgentes concernent la mise en place des cadres juridiques, concrétisée par la confection du projet de règlement intérieur, de l’organigramme du Comité exécutif, du tableau organique, du plan d’action des six engagements nationaux et du plan de suivi de la mise en application des six engagements nationaux.

Denis Kalume Numbi a repris contact avec les partenaires stratégiques étrangers, notamment le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Maman  Sidikou,  l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit, et le commandant des forces de la MONUSCO, le général Derrick Mgwebi.

Le Mécanisme national de suivi et de supervision de la mise en œuvre de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba pour la paix, la sécurité et la coopération dans la région des Grands Lacs a été créé le 13 mai 2013. Il comprend trois organes : le Comité de pilotage présidé par le Chef de l’Etat, le Comité exécutif coordonné par M. Denis Kalume Numbi nommé à ce poste le 10 octobre 2016, et le Conseil consultatif, en instance de constitution.ACP/Mat/May

Share This Post