Ituri : OCHA peint un tableau assez sombre de la situation humanitaire en territoire de Djugu - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Ituri : OCHA peint un tableau assez sombre de la situation humanitaire en territoire de Djugu

Bunia, 13 Fév. 2018 (ACP).- Le chef de bureau de coordination des affaires humanitaires de nations-unies(OCHA) en Ituri Idrissa Konté a peint lundi  devant la presse un tableau assez sombre de la situation humanitaire dans le territoire de Djugu suite au climat de violences qui y prévaut depuis le 02 février 2018.

Il a précisé d’après la dernière mise à  jour effectuée par son organisation sur la situation du terrain, il ressort un  bilan provisoire de soixante(60) morts, environ 20.000 déplacés dans la ville de Bunia, plus de 2000 cases incendiées.

Idrissa Konte a indiqué que dans le lot de près de 20.000 déplacés plus de 10.000 sont installés dans le site de l’hôpital général de référence de Bunia dont certains passent la nuit à la belle étoile devant l’entrée de cette structure sanitaire publique alors que d’autres plus de 8.000 sont éparpillés dans les familles d’accueil.

Le chef de bureau OCHA/Ituri a par la même occasion exhorté le gouvernement de la République à redoubler d’efforts pour la pacification de communautés mais également à maintenir l’autorité de l’Etat pour permettre à ces déplacés de regagner leurs villages d’origines afin que ceux-ci puissent recommencer leur vie.

27.350 déplacés enregistrés dans la zone de sante de RETY

Par ailleurs le coordonnateur de la Croix-Rouge de la localité de Rety située en territoire de Djugu, Mbutsu a indiqué que 27.350 déplacés qui fuient les exactions de malfrats qui tuent et incendient de cases ont été enregistrés dans la zone de santé de son entité dans un espace de seulement trois(3) jours.

Il a ajouté que ces personnes vulnérables sont venues de trois(3) villages limitrophes de Jiba, Linga, Buba soulignant qu’elles sont composées essentiellement des femmes et des enfants.

Le coordonnateur de la Croix-Rouge locale a plaidé pour  une assistance  à ces déplacés notamment en médicaments, en vivres et non vivres avant de relever que plusieurs localités se vident dans la plupart cas suite aux rumeurs des attaques par les assaillants qui restent encore à identifiés. ACP/FNG/Wet/Fmb

Recommended For You

About the Author: La redaction