La prise abusive des somnifères expose le corps à certaines maladies - Agence Congolaise de Presse (ACP)

La prise abusive des somnifères expose le corps à certaines maladies

Kinshasa, 09 janvier 2019 (ACP).-   La prise abusive des somnifères (les hypnotiques, les tranquillisants, les antidépresseurs, les relaxants musculaires), expose le corps à certaines maladies pouvant conduire à la mort, a indiqué mercredi à Kinshasa le Dr. Hugor Onya, médecin à l’hôpital général de référence de Matete au cours d’un entretien avec l’ACP.

Selon ce médecin, la plupart de ces produits sont très dangereux car ce sont des benzodiazépines qui, à la longue, exposent à la dépendance, en favorisant l’hypertension, l’infarctus, la démence, l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Ce médecin explique aussi que le danger de ces produits se révèle auprès des utilisateurs, dont la plupart sont des ronfleurs présentant souvent des apnées du sommeil qui, une fois aggravées, déclenchent l’hypertension artérielle, et à terme l’infarctus, l’AVC ou la démence favorisée.

En outre, ces médicaments dont le valium et les benzodiazépines favorisent aussi les troubles de la vigilance, donc les accidents, et les troubles de la mémoire. Le Dr Onya indique que certains de ces produits bloquent aussi la dopamine, enlevant ainsi toute source de plaisir à l’humain et occasionnent éventuellement le vieillissement. Le seul plaisir que l’on ressent avec ces médicaments est celui de beaucoup dormir et de manger, raison pour laquelle ils font grossir et favorisent le diabète.

Il recommande à la population de ne prendre les produits de ces genres que lorsqu’ils ont été recommandés nécessairement par un médecin, et à ce dernier de les prescrire en cas des maladies délicates les nécessitant. Au cas contraire, ces médicaments nocifs peuvent être remplacés par d’autres ne présentant aucun danger à la santé humaine. ACP/FNG/DNM/Wet/Kji

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR