La RDC contribue au rapport intitulé «Approaching the point of no return» publié à la Cop 24 à Katowice en Pologne - Agence Congolaise de Presse (ACP)

La RDC contribue au rapport intitulé «Approaching the point of no return» publié à la Cop 24 à Katowice en Pologne

Kinshasa, 25 décembre 2018 (ACP).– La République Démocratique du Congo a, par le truchement du Groupe de Travail Climat REDD, contribué  au rapport intitulé « Approaching the point of no return» dont le rapport a été publié lors de la 24ème Conférence des Parties sur le Changement climatique (Cop24) à Katowice en Pologne, a indiqué M. Guy Kajemba,  chargé des programmes du Groupe de Travail  Climat REDD (Réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts-GTCRR), au cours d’un entretien dimanche avec l’ACP.

Selon M. Guy Kajemba, les pays sélectionnés font partie des blocs forestiers qui abritent la dernière grande étendue de forêt pluviale intacte au monde notamment  le Brésil, l’Indonésie, et la Colombie.

Le GTCRR/RDC se dit honoré d’avoir apporté à ce document  sa touche et son expertise en vue d’une valeur ajoutée sur les Contributions prévues Déterminées au niveau National (CDN),  qui la rendra plus compétitive par rapport à l’Accord de Paris. Initiée par l’Organisation non gouvernementale (ONG) internationale Rainforest Foundation Norway (RFN), cette  étude a examiné le plan climat de six pays tropicaux, soumis par ces pays qui entendent entreprendre la lutte contre le changement climatique et projettent les perspectives de leurs forêts.

Selon ce nouveau rapport de Rainforest Foundation Norway (RFN), aucun des pays analysés n’a prévu de mettre fin à la déforestation. Même si leurs objectifs climatiques sont atteints en termes de réduction des émissions de carbone, ils continueront à déboiser, et le taux de déforestation devrait même augmenter.

Pour sa part, le conseiller politique de RFN, Torbjørn Gjefsen, a appelé ces pays à faire preuve de responsabilités et à changer de cap, car les forêts sont une ressource naturelle énorme qui apporte  de nombreux avantages. Cependant, a-t- il déploré, «si la déforestation se poursuit de la manière actuelle, elle entraînera un changement climatique catastrophique en défaveur de toute la planète».

M.Torbjørn Gjefsen a ensuite reconnu que la préparation de ce rapport a été un long processus et que les contributions des uns et des autres ont été très importantes pour parvenir à un résultat satisfaisant. Il s’est réjoui de voir que les excellentes contributions des experts ont mis en lumière les tendances et les obstacles liés à la protection des forêts dans leurs pays respectifs.ACP/ZNG/Wet/Nig

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR