Lancement à Kinshasa de l’opération «Mwasi Mwasi nde Kombo», MMK - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Lancement à Kinshasa de l’opération «Mwasi Mwasi nde Kombo», MMK

Kinshasa, 13 Août 2017 (ACP).- Le ministre de la jeunesse et Initiation à la nouvelle citoyenneté, Maguy Kiala Mulenga, a lancé officiellement à Kinshasa, l’opération «Mwasi Mwasi nde Kombo (MMK)» qui veut dire que : «la bonne ménagère doit assainir son milieu ambiant grâce à un balai».

Ce projet est initié par la fondation BenBossiko, en vue de mener des actions concrètes, intégrées et durables sur le maintien de la propreté dans la ville de Kinshasa.

A cette occasion, Mme Kiala a indiqué que cette vision implique une révolution de la mentalité de  tous les citoyens congolais pétrie de valeur positive et réfléchie pour un renouvellement à la fois de la classe sociale, politique et économique. Cette vision, a-t-elle dit, encourage la réinsertion sociale de la population grâce à l’entrepreneuriat pour l’autonomisation des jeunes.

La maquette illustrant l’opération MMK

Selon le ministre, l’opération MMK a pour objectif de mobiliser la population et les leaders congolais, au civisme de l’assainissement pour l’intériorisation des valeurs liées à l’engagement citoyen responsable. Elle vise également à contribuer de manière efficace au renforcement de la coordination des interventions et des intervenants du secteur de l’assainissement dans la ville de Kinshasa. A cet effet, elle a appelé la jeunesse kinoise à œuvrer pour la salubrité, en vue de maintenir l’environnement sain, dans le cadre du vaste programme de la révolution de la modernité.

Pour le coordonnateur de la fondation BenBossiko, Joseph Lombo, la fondation est une organisation à but lucratif, qui vise à contribuer aux efforts d’éradication de la pauvreté vécue sous toutes ses formes, à obtenir des communautés où les populations l’engagement futur pour gérer et soutenir la croissance avec leurs propres ressources humaines, naturelles et financières.

Les causes de l’insalubrité

De son côté, M. Lombo l’insalubrité dans la ville de Kinshasa est liée à la perte de certaines valeurs, dont le «Salongo» collectif volontaire pratiqué au faible niveau d’éducation et de sensibilisation dans le domaine de l’assainissement, à la faible capacité des services d’évacuation des déchets solides et liquides et à l’urbanisation anarchique.

Il a laissé entendre que les kinois doivent après le lancement de cette opération, être en mesure de garder son environnement immédiat propre, à partir de la maison, de l’avenue, du quartier, de la commune et enfin de la ville toute entière.

La mise en œuvre des activités de ce programme va s’appuyer sur la stratégie  pyramidale renversée appliquée au modèle socio-écologique qui examine à de nombreux niveaux d’influence afin de susciter le changement des comportements individuels et des conditions sociales en matière d’assainissement, a indiqué le coordonnateur. ACP/ Kayu/Wet

Recommended For You

About the Author: La redaction