Lancement du  Projet d’appui au secteur agricole pour le Nord-Kivu (PASA/NK) - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Lancement du  Projet d’appui au secteur agricole pour le Nord-Kivu (PASA/NK)

Goma, 07 décembre 2018 (ACP).- Le Vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, Feller Lutayichirwa a procédé  jeudi à Goma au lancement du  Projet d’appui au secteur agricole pour le Nord-Kivu, PASA/NK, exécuté par le Fond international pour le développement agricole (Fida), en partenariat avec le gouvernement de la République démocratique du Congo.   Dans son allocution, le Vice-gouverneur du Nord-Kivu, a  salué la matérialisation du PASA/NK qui, selon lui, vient à point nommé dans cette partie du pays. Feller Lutayichirwa  a indiqué que cet investissement du FIDA constitue  un facteur de stabilisation et une contribution à la pacification de cette province meurtrie par plusieurs années de guerre et d’instabilité. Ce projet (PASA-NK) vient en appui aux filières agricoles avec un investissement  de 53 millions de dollars USD  pour appuyer de manière durable les filières agricoles et le secteur rural du Nord Kivu. Il  en cible en priorité les chaines de valeurs riz, maïs, pomme de terre, café et thé.  Dans cette enveloppe globale, il faut relever l’apport de 9.718 millions de dollars USD d’un autre partenaire, le Fonds de Développement des Pays Exportateurs de pétrole(OFID),  montant alloué essentiellement pour le désenclavement des bassins de production. De son coté, le Directeur-pays FIDA, Abdelhaq Hanafi, a souligné « le caractère novateur du montage institutionnel de ce projet dans la mesure où c’est la première fois que le FIDA et le Gouvernement de la RDC ont accepté d’impliquer des organisations paysannes et des ONG dans la gestion directe et la mise en œuvre d’un projet».

Le PASA NK, a-t-on fait sacvoir, offrira une opportunité exceptionnelle d’investir dans une zone confrontée aux nombreux défis et risques, notamment liés à la situation socio-sécuritaire, mais aussi sanitaire avec la présence du «de la maladie à Virus Ebola».

Pour contourner ces deux défis, le FIDA préconise de cartographier les villages ciblés et d’investir progressivement en fonction du niveau de maîtrise des risques.   Le projet PASA NK est le troisième qui vient enrichir le portefeuille de FIDA en RDC ces 5 dernières années, après le Programme d’appui aux pôles d’Approvisionnement en produits vivriers et maraichers de Kinshasa (PAPAKIN) avec un investissement global de 114,9 Millions de dollars USD et le Programme Intégré de Réhabilitation de l’Agriculture dans la Province du Maniema (PIRAM) avec un investissement global de 49 Millions de dollars USD. ACP/Kayu/JFM/AWA

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR