L’armée malienne affirme avoir huit corps de ses soldats tués dans l'attaque du 9 juillet - Agence Congolaise de Presse (ACP)

L’armée malienne affirme avoir huit corps de ses soldats tués dans l’attaque du 9 juillet

Kinshasa, 17 Juillet 2017 (ACP).- Huit soldats maliens portés disparus lors d’une attaque jihadiste présumée dans le nord-est du pays le 9 juillet dernier ont été retrouvés tués par balles, a indiqué une source militaire citée lundi par l’AFP.

Un précédent bilan de source militaire de l’attaque entre Gao et Menaka, faisait état de huit soldats portés disparus, dont trois présumés morts. « Huit militaires portés disparus après des affrontements avec des terroristes près de Menaka ont été retrouvés  lundi tués par balles », a déclaré un responsable de l’armée malienne, depuis le nord du pays.

Par ailleurs, un élu de la localité de Ménaka a précisé que les huit corps ont été retrouvés dans la localité d’Inkadogotane, située à 60 km de Ménaka.  Selon les premières informations, ces militaires auraient été capturés vivants avant d’être tués par les assaillants, a affirmé cet élu. Deux militaires rescapés de cette attaque étaient arrivés le 11 juillet à Menaka, mais on était sans nouvelles des autres.

En outre, l’armée malienne a annoncé lundi dans un communiqué la mort dimanche d’un sergent-chef tué par des bandits non encore identifiés dans le Gourma, dans la zone de Tessit, près de la frontière avec le Niger, apparemment tombé dans un guet-apens. Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. ACP/FNG/Kayu/BSG/JGD

 

 

 

Recommended For You

About the Author: La redaction