L’emploi dans le secteur informel domine en RDC, selon une étude sur l’élaboration du PDT/ Kinshasa - Agence Congolaise de Presse (ACP)

L’emploi dans le secteur informel domine en RDC, selon une étude sur l’élaboration du PDT/ Kinshasa

Kinshasa, 12 sept. 2017 (ACP)- L’étude sur le Plan directeur des transports urbains de la ville de Kinshasa (PDT/Kinshasa, en cours de réalisation par les experts japonais et congolais, relève que l’emploi dans le secteur informel domine en République démocratique du Congo, soit 86%.

Selon la même étude, la ville de Kinshasa compte 58% de cette catégorie d’emplois contre 42% générés par le secteur formel. Les organisations publiques et les sociétés privées représentent 16% chacune. Cependant, le développement des sociétés privées semble être une clé pour élargir la part de l’emploi su secteur formel, souligne cette étude.

Elle note également que la structure actuelle d’emplois par industrie et secteur formel et informel démontre que la RDC enregistre 65% d’emplois dans l’industrie du secteur primaire, 7% du secteur secondaire et 28% du secteur tertiaire. A Kinshasa, la proportion est de 83% du secteur tertiaire, 15% du secteur secondaire et 2% du secteur primaire.

La proportion d’emplois de toute la RDC pour les personnes âgées de 15 à 65 ans est supérieure à celle de Kinshasa, 48%. Le plus faible taux s’explique du fait que Kinshasa a un taux d’inscription à l’éducation supérieure dans la tranche d’âge de 15 à 24 ans, précise l’étude.

Par ailleurs, la croissance économique par produit intérieur brut et produit intérieur brut réel a été élevée entre 2007 et 2016, soit 6,4% par an en termes réels et s’est contractée de 6,9% en 2015 avant de tomber à 2,4% en 2016. La ville de Kinshasa a connu une croissance du produit intérieur brut réel entre la même période par an et elle a stagné, en baissant entre 2015 et 2016.

Par secteur industriel, l’étude sur l’élaboration du pan directeur des transports urbain de Kinshasa indique que l’économie de la RDC en 2016 provient à 39,6% du secteur primaire, 23,7% du secondaire et 37,5% du secteur tertiaire. L’industrie d’extraction partage la moitié du secteur primaire.

La même étude souligne que l’économie de la ville de Kinshasa est dominée par le secteur tertiaire, soit 72%. En particulier, le sous secteur du commerce, transport, télécommunication occupe la majorité, 50,4%.L’élaboration du plan directeur des transports urbains de la ville de Kinshasa s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement qui vise à faire de la RDC un pays émergent à l’horizon 2030, souligne-t-on. ACP/Mat/Kgd

Recommended For You

About the Author: La redaction