Les fondamentaux du système LMD expliqués à la communauté de la faculté des sciences agronomiques – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Les fondamentaux du système LMD expliqués à la communauté de la faculté des sciences agronomiques

Kinshasa, 20 juillet 2018 (ACP).- Les fondamentaux du système éducatif de Licence-Maitrise-Doctorat (LMD), le Projet de d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire (PEQPESU) ainsi que le contrat de performance de la faculté des sciences agronomiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), ont fait l’objet vendredi d’une conférence organisée par cette faculté, à l’intention de sa communauté en vue de l’informer et de l’amener à s’approprier et s’imprégner de  ces fondamentaux.

Le Pr Kakule Weva, consultant international, a dans un exposé sur les fondamentaux LMD, souligné que la RDC s’est engagée dans ce système à travers la loi-cadre portant organisation de l’enseignement national promulguée en février 2014, dans son article 98. La finalité de ce processus, a-t- il dit,  est l’harmonisation de l’architecture  de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU)  lisible, compétitif, professionnel et attractif à travers ses trois cycles à savoir : une licence de trois ans, une maitrise de deux ans et un doctorat de trois à cinq ans.

Il a également évoqué la révision du curriculum de formation répondant à un type de formation lié aux besoins de la société et assurer la reconnaissance des diplômes congolais. L’orateur a relevé les 28 normes et critères mis sur pied par le gouvernement en vue de la mise en œuvre de LMD regroupés en cinq sections à savoir la gouvernance administrative, académique, scientifique, numérique et la gouvernance sociale.

Martin Makumbu, chef opérationnel du PEQPESU, qui travaille dans le cadre de la mise en œuvre de ce système LMD, a indiqué que le gouvernement avec le financement de la Banque mondiale a signé le contrat de performance avec dix facultés des institutions universitaires du pays notamment la faculté des sciences agronomiques de l’UNIKIN  sélectionnées dans la première phase de PEQPESU.

L’objectif visé est l’amélioration de la qualité de l’enseignement et l’apprentissage en vue de renforcer la pertinence technique et  professionnelle pour pallier à la pénurie de la main d’œuvre qualifiée dans les secteurs prioritaires et porteurs de croissance. Le doyen de la faculté des sciences agronomiques, le Pr Eric Sumbu Zola, qui a présidé cette conférence, a réaffirmé l’engagement de sa faculté à s’employer à la réussite de cette réforme, soulignant que ce contrat de performance signé par le gouvernement à travers le ministère de l’ESU avec  sa faculté en juin 2017 pour une durée de cinq ans, spécifie dans son premier objectif que tous les curricula de formation appliqués au sein de cette faculté seront reformulés suivant LMD, en intégrant les licences classiques que professionnelles. Plus de 200 étudiants, 20 enseignants et 20 délégués du monde professionnel ont pris part à cette conférence. ACP/Ngayama et Mushiya (stagiaire)

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR