L’impact du cours de l’«Education pour la santé et l’environnement» en faveur des enfants expliqué aux journalistes – Agence Congolaise de Presse (ACP)

L’impact du cours de l’«Education pour la santé et l’environnement» en faveur des enfants expliqué aux journalistes

Kinshasa, 22 sept. 2018 (ACP).- L’impact du cours de l’«Education pour la santé et l’environnement» à l’école primaire a été expliqué, samedi lors d’une ronde effectuée dans la ville de Kinshasa, aux journalistes regroupés au sein du Réseau des journalistes amis de l’enfant (RJAE). Cette activité s’inscrit dans le cadre du Programme national de l’école assainie, une initiative du gouvernement congolais appuyée par l’UNICEF qui vise à favoriser l’épanouissement des élèves en milieu scolaire.

Les élèves de la 6ème année primaire de l’E.P Kengo, dans la commune de Ngaliema, ont loué les bienfaits de ce cours qui leur permet d’assainir non seulement les milieux scolaires, mais aussi leurs résidences. De son côté, l’élève Dieu Levin Kabamba a témoigné que ce cours leur permet d’éviter certaines maladies dans leur entourage (la maison, l’école) en pratiquant certaines règles d’hygiène, notamment le lavage des mains avant et après les repas, ou après l’utilisation des latrines, le brossage des dents et le dépôt des immondices dans les poubelles.

Certains parents et enseignants présents à cette activité et interviewés par les journalistes, dont M. Benjamin Ndoki et Mme Julie Lukombo, ont laissé entendre que ce cours offre aux enfants dès le bas-âge, la possibilité de changer la mentalité, de prévenir des maladies (fièvre typhoïde et la malaria) et de protéger  l’environnement.

Ils ont ainsi exprimé leur satisfaction de voir les enfants être sensibilisés sur  des règles utiles à la propreté, et la bonne santé, car, «si les enfants sont en bonne santé c’est un succès pour une nation». L’éducation pour la santé et environnement à été instauré pour enrichir un ancien cours de l’hygiène. Outre l’hygiène corporelle, il comprend des notions relatives aux maladies, à la nutrition et au secourisme dans toutes les classes du primaire a fait savoir M. Paul Tshinkuta, coordonnateur du «Programme école assainie».

Ce Programme est une initiative  du gouvernement congolais appuyée par l’UNICEF dont la mission est de défendre la cause et la promotion des enfants et des femmes. Il vise à favoriser l’épanouissement des élèves en milieux scolaires. Le RJAE est une association des journalistes congolais «Amis de l’enfant» qui a pour mission de défendre et promouvoir les droits des enfants à travers les médias, rappelle-t-on. ACP/Zng/Mpk

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR