L’intégration de l’intérêt stratégique de l’aéroport de Kavumu recommandée au consultant de l’étude PFCGL - Agence Congolaise de Presse (ACP)

L’intégration de l’intérêt stratégique de l’aéroport de Kavumu recommandée au consultant de l’étude PFCGL

Kinshasa, 11 janvier 2019 (ACP).- Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a recommandé l’intégration de l’intérêt stratégique de l’aéroport de Kavumu dans la province du Sud-Kivu, en vue de susciter auprès des autorités congolaises et des bailleurs de fonds, un apport financier à la hauteur des défis à relever au niveau interne et externe.

Le représentant du ministre d’Etat au Commerce extérieur, Millan Bondenga, conseiller en charge des accords transfrontaliers et politique d’exportation, a fait cette recommandation aux représentants des ministères et services concernés par ce projet, lors de la clôture jeudi à Kinshasa, de l’atelier de présentation des résultats  de l’étude de faisabilité du Projet de facilitation du commerce dans la région des Grands-Lacs (PFCGL).

Il a également recommandé l’application de l’arrêté ministériel fixant les services aux frontières, tout en préconisant l’instauration du guichet unique du commerce extérieur, dans le souci de faciliter la tâche aux opérateurs économiques en ce qui concerne le dédouanement de leurs marchandises. Il s’agit, a-t-il dit, d’améliorer les conditions de la traversée, à l’entrée comme à la sortie et garantir le bon climat des affaires.

Les participants à ces assises ont préconisé la construction des bâtiments intégrés des services aux frontières, la prise en compte d’autres projets initiés, tant par le gouvernement que par les partenaires au développement, afin de désaffecter de fonds y relatifs vers d’autres projets sous-financés.

La quintessence de l’étude

L’étude de faisabilité du PFCGL a porté sur la présentation des scénarios susceptibles d’améliorer la qualité des services aux frontières, et de produire des richesses nécessaires pour booster le développement du pays et la croissance économique, en vue d’éradiquer la pauvreté. Il s’agit des projets de la deuxième phase du PFCGL qui portent sur l’aménagement de l’aéroport de Kavumu dans la province du Sud-Kivu, les ports de Kalundu et de Kalemie et les postes transfrontaliers de Mahagi en Ituri et Kavimvira.

L’aménagement desdits sites transfrontaliers consiste en la construction des bâtiments administratifs, en la construction des voies d’accès, en la dotation des matériels de communication propres à la RDC, en la desserte en eau potable et en électricité, en la construction des latrines pour les bonnes conditions d’hygiène, en l’amélioration des conditions d’accostage et de mouillage des bateaux par le dragage, ainsi que la protection des plateformes pour un accès facile dans les bateaux et l’aménagement des berge par la construction des digues en vue d’ éviter leur «érodage».

La modernisation des ports vise plus le prolongement de la piste d’atterrissage qui part de 1000 m, pour atteindre 3 km de longueur et 45 m de largeur, la fourniture et l’installation de nouvelles grues afin d’augmenter la capacité de transport ferroviaire  à 1000 tonnes contre actuellement 30 tonnes. Il s’agit en outre de la sécurisation foncière tout au tour desdits ouvrages.

En ce qui concerne l’aéroport de Kavumu, les experts ont démontré le rôle attendu de cette infrastructure aéroportuaire dans le développement des provinces, du Nord et Sud-Kivu en particulier, et de la RDC en général. Selon ces consultants, la sécurité circulaire générale de l’aéroport de Kavumu est nécessaire pour la promotion du tourisme en RDC, plus précisément dans le parc national de Kahuzi-Biega où l’on peut observer des espèces endémiques qui n’existent nulle part au monde, sauf en RDC.

Ils ont fait remarquer que des touristes atterrissent et logent au Rwanda et traversent la frontière pour visiter le parc à cause de l’état actuel de l’aéroport de Kavumu. Les consultants ont également préconisé l’aménagement de l’axe routier Goma- Bukavu en vue de faciliter les mouvements des touristes. La modernisation de l’aéroport de Kavumu et l’amélioration des conditions de trafic sur l’axe routier Goma-Bukavu vont booster le développement du tourisme en RDC et influencer le flux des marchandises qui échappent à la douane congolaise, ont-ils conclu.

Pourquoi le PFCGL

Auparavant, le coordonnateur du projet de facilitation du commerce frontalier dans la région des Grands-Lacs pour le compte de la RDC, Jean de Dieu Mbey, a expliqué la genèse du projet, indiquant qu’il est né pour raffermir les relations existantes entre les communautés aux frontières.Il a fait remarquer que ces communautés, depuis toujours, échangent des biens et des services dans un climat de paix, d’où l’idée de soutenir ce commerce transfrontalier et se servir de cette paix pour le développement de toute la région des Grands-Lacs.

C’est dans ce cadre qu’un fonds de l’ordre de 79.000.000 (soixante dix neuf millions) USD à été consenti par la Banque mondiale pour améliorer les conditions de ce commerce, a soutenu M. Mbey. Il a rappelé que les bénéficiaires de ce projet sont les voyageurs, les familles vulnérables, les agents et les services aux frontières. ACP/DNM/JGD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR