L’OPEC bénéficie d’un financement partiel de deux cents mille USD du COMESA – Agence Congolaise de Presse (ACP)

L’OPEC bénéficie d’un financement partiel de deux cents mille USD du COMESA

Kinshasa, 20 juillet 2018 (ACP).- L’Office de promotion des petites et moyennes entreprises du Congo (OPEC) a bénéficié d’un financement partiel de deux cent mille (200.000) USD de la Communauté économique de l’Afrique de l’est et australe (COMESA), dans le cadre du projet de l’incubateur cuir, a indiqué  vendredi à   l’ACP, le responsable de la sous direction des incubateurs, Junior Kalengula.

Selon la source, l’OPEC a un programme d’implantation d’incubateurs concernant beaucoup des filières notamment le cuir, l’agroalimentaire, et l’ingénierie légère. Il s’agit également du projet d’incubateurs des PME dans les mines, les bois, les huiles essentielles, la fabrication et la commercialisation de ces huiles.

Le financement de la COMESA, a souligné Kalengula, concerne la réalisation de l’étude de faisabilité, l’organisation de l’atelier de validation de cette étude, la formation des formateurs et l’acquisition de la 1ère partie d’équipements. «L’implantation d’un incubateur coûte 6 millions USD. «Cependant, le financement de la  COMESA étant insuffisant, la somme débloquée est orientée vers une activité de ce projet sur un site provisoire dans le bâtiment royal», a dit Kalengula, qui a précisé que ce bâtiment abritera l’incubateur de cuir.

Selon lui, le responsable ai de la sous-direction des incubateurs a signalé que l’incubateur cuir permettra à l’OPEC d’améliorer la compétitivité et la productivité des PME dans la filière cuir, la cordonnerie et la maroquinerie, la RDC devant entrer dans la zone de libre échange. «Dans cette zone, où il y a l’abandon des barrières douanières, si les PME ne sont pas compétitives, la RDC risque de devenir un marché de consommation pour les autres pays membres de la  COMESA», a-t-il précisé.

Pour ce faire, l’OPEC organisera un test de sélection de plus ou moins 25 personnes pour une formation sur le plan managérial et la gestion de l’entreprise. Une formation technique sur les procédés de production sera organisée ensuite, avant de chercher des débouchés pour ces incubés (PME) afin de leur faciliter l’accès au financement et les organiser en coopératives après un temps maximum de trois ans. ACP/Bibiche Makanga

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR