L’UA  déclare n’avoir pas observé des irrégularités   au scrutin couplé au Gabon - Agence Congolaise de Presse (ACP)

L’UA  déclare n’avoir pas observé des irrégularités   au scrutin couplé au Gabon

Kinshasa, 09 oct.2018 (ACP/ MAP)- Les observateurs de la mission de l’Union africaine (UA) n’ont constaté ni irrégularités, ni restrictions, ni interférences qui pourraient impacter l’issue des législatives et locales organisées, samedi au Gabon, a affirmé, lundi à Libreville le Chef de la mission d’observation électorale de l’UA (MOEUA), Mamedi Sidibé, lors d’un point de presse consacré, à la présentation d’une évaluation préliminaire du scrutin, selon l’agence marocaine de presse (MAP).

Pour la mission, le faible taux de participation  peut être expliqué   la pluie qui s’est abattue dans la quasi-totalité des provinces dès les premières heures, la pénurie de carburant qu’a connue le pays jusqu’au jour du scrutin et l’appel au boycott lancé par certains partis politiques de l’opposition. Selon Mamedi Sidibé, les membres de la mission ont été déployés dans 3 des 9 provinces gabonaises : l’Estuaire, le Moyen Ogoué et le Woleu Ntem, a-t-il précisé, relevant que cette observation donnera lieu à la rédaction d’un rapport qui sera présenté à l’UA et aux autorités gabonaises.

En outre, il a ajouté  que les membres de la MOEUA ont observé les opérations de vote dans 102 bureaux dont 26 en milieu rural et 76 en zone urbaine, ajoutant que tous ces bureaux ont ouvert avec un retard variant d’une à six heures conséquence de déconvenues attribuées d’une part à l’arrivée tardive de certains membres de bureaux de vote et d’autre part à l’acheminement tardif du matériel électoral.

Par ailleurs,  le Chef de la mission d’observation électorale de l’UA (MOEUA) a relevé que le processus électoral n’a été interrompu en aucun cas, tandis que 80% des bureaux visités par la mission ont clôturé les opérations avec un retard allant de 15 minutes à plus d’une heure. D’après le chef de la mission de l’UA, le dépouillement s’est déroulé sans ingérence mais dans certains cas les bulletins de vote contenus dans la partie poubelle de l’enveloppe n’ont été ni comptés ni vérifiés comme l’exigent les textes en vigueur, affirmant que les opérations de vote ont été globalement satisfaisantes.

A cette occasion, il a aussi ajouté que la mission a recommandé d’assurer la distribution du matériel électoral dans les délais afin de pallier les retards observés, renforcer les capacités du personnel électoral, doter les membres de bureaux de vote de signes distinctifs et d’affiner, à l’avenir, l’organisation des élections couplées notamment d’envisager le déroulement d’un tel scrutin dans un local unique avec un personnel électoral unique afin d’éviter la duplication des efforts.

La mission d’observation électorale de l’UA, conduite par le Malien Mamedi Sidibé, membre du parlement panafricain, comprend 29 membres provenant de 17 pays africains. La commission est composée de parlementaires africains, d’ambassadeurs accrédités à Addis-Abeba, des membres des commissions électorales et d’organisations de la société civile africaine. ACP/Kayu/KGD

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR