Nécessité d’actualiser la législation métrologique en RDC – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Nécessité d’actualiser la législation métrologique en RDC

Kinshasa, 20 Mai 2018 (ACP)- La métrologie en République démocratique du Congo (RDC) requiert une actualisation de la législation en vue de l’adapter à la mondialisation étant donné que la pratique actuelle est régie par le décret royal de 1910, indique un message de l’Association pour la promotion de la Métrologie et la Normalisation en République démocratique du Congo(APROMEN), à l’occasion de la journée mondiale de la métrologie célébrée, cette année,  sous le thème  « En constante évolution – Le Système international d’unités ».

Il ressort de la lecture de ce message que la métrologie en RDC connaît une pratique très faible eu égard aux défis actuels d’intégration économique, de modernisation et d’émergence caractérisée par l’usage, dans le commerce courant, des outils inadéquats tels  sakombi ; mopiko, ekolo, kambeketshi. Il s’agit aussi de la pratique quasi généralisée de la facturation forfaitaire des denrées de base que sont l’eau et l’électricité.

Cette situation, souligne l’APROMEN, ternit l’image du commerce national et constitue une source de conflit et un frein à l’intégration national et au développement durable. Par ailleurs, il sied de relever que le gouvernement a mené des actions visant à améliorer la situation qui se traduit par la proposition de Loi sur la Métrologie et la Normalisation adoptée au Sénat et en attente à l’Assemblée Nationale, une dynamique positive dans la société civile insufflée par l’APROMEN ASBL/ONGD qui mène des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer.

Des changements en perspective

 En effet, le monde entier attend que la Conférence générale des poids et mesures adopte en novembre 2018, l’une des modifications du Système international d’unités (SI) les plus importantes depuis sa création. Ces changements proposés sont fondés sur les résultats de travaux de recherche concernant de nouvelles méthodes de mesure utilisant des phénomènes quantiques comme étalons fondamentaux, précise L’APROMEN.

Le SI se fondera sur un ensemble de définitions qui seront chacune liées à des lois de la physique et qui présenteront l’avantage de pouvoir intégrer les améliorations à venir dans le domaine de la science et des technologies de la mesure afin de répondre aux besoins des futurs utilisateurs pour de nombreuses années à venir.

L’APROMEN indique que dans le monde entier, les laboratoires nationaux de métrologie font évoluer en permanence la science de la mesure en mettant au point et en validant de nouvelles techniques de mesure, quel que soit le niveau de sophistication requis.

Les laboratoires nationaux de métrologie participent également à des comparaisons coordonnées par le Bureau international des poids et mesures (BIPM) afin d’assurer la fiabilité mondiale des résultats de mesure. La révision du SI n’aura pas d’incidence directe sur la métrologie légale puisque les utilisateurs continueront à assurer la traçabilité de leurs mesures au SI révisé à partir des mêmes sources que celles utilisées actuellement. ACP/mat/Kgd

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR