Organisation par l’UCC d’un séminaire philosophique sur les religions et la politique – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Organisation par l’UCC d’un séminaire philosophique sur les religions et la politique

Kinshasa, 22 mai 2018 (ACP).- Le secrétaire général académique de l’Université catholique du Congo (UCC), Pr Jean Onaotsho, a ouvert, mardi à Kinshasa, un séminaire philosophique placé sous le thème «Religions et politique dans l’Afrique actuelle» qu’organise, du 22 au 23 mai 2018,  la Faculté de philosophie de cette institution universitaire  à l’intention des philosophes, chercheurs et  étudiants.

Pr Onaotsho a salué, à cette occasion, la faculté de philosophie qui a respecté une tradition scientifique, celle d’organiser un séminaire philosophique dont le thème aborde les enjeux, cogite et analyse des préoccupations socio-économiques, culturelles et politiques. Selon lui, ce thème est bien choisi au regard de la crise spirituelle et politique que traversent les États africains aujourd’hui, et qui impose aux intellectuels du continent d’envisager des voies de sortie.

«Les religions ont-elles à intervenir dans le domaine politique ?» s’est interrogé, de son côté, le doyen de la Faculté de philosophie de l’UCC, Pr Célestin Dimandja Eluy’A Kondo, après avoir circonscrit le cadre dudit séminaire. A cette question, on peut réserver différentes réponses, a-t-il envisagé. La première juge normal et souhaitable que les religions s’expriment sur les problèmes de l’heure, qu’elles donnent des avis sur les orientations et décisions à prendre, conformément à leur mission évangélisatrice, mais aussi aux préoccupations socio-économiques, culturelles et politiques.

La deuxième réponse soutient que, par principe, les religions doivent s’en abstenir, du fait qu’elles ont une tâche et une vocation spirituelles et que , par conséquent, elles ne doivent pas s’occuper du temporel. La troisième option soutient, quant à elle, que normalement et dans la plupart de temps, les religions doivent rester politiquement neutres, sauf en cas de certaines situations exceptionnelles, notamment celle de la pauvreté extrême d’un peuple ou de l’extermination de celui-ci.

Les participants à ces assises vont débattre sur les onze thématiques cadrant avec le thème en étude, notamment l’«Activité politique dans l’église patristique», «Foi et cruautés politiques en Afrique : reconstruire les nappes cérébrales de la spiritualité», «Religion et politique, assomption d’une tension permanente», «Actualité ou pertinence des interrogations du religieux au politique, relecture philosophique du rapport théologico-politique» et «Religion et politique : deux logiques à la croisée de la raison sociale». ACP /Fng/YWM/Mat/Kji

 

 

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR