Ouverture des travaux de la journée du cinquantenaire du barreau Congolais – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Ouverture des travaux de la journée du cinquantenaire du barreau Congolais

Kinshasa, 09 juillet 2018 (ACP).- Le ministre d’Etat en charge de la Justice et garde des sceaux,  Alexis Thambwe Mwamba a,  au nom du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, ouvert lundi les travaux de la journée du cinquantenaire du barreau de la RDC, organisés au Kempinski Fleuve Congo Hôtel, sous le thème : «La profession d’avocat et l’Etat de droit».

Il a indiqué que son adresse se repose sur deux points à savoir l’honorabilité de la profession d’avocat et l’aide judiciaire et juridique. Concernant le premier point, Alexis Thambwe Mwamba a épinglé  qu’à son accession au ministère de la Justice, il a jugé indispensable d’organiser les états généraux de la Justice ayant débouché à plus de 300 recommandations formulées en vue du redressement de la justice Congolaise.

L’avocat a toujours été un acteur très important dans l’administration de la Justice et  catalyseur de l’Etat de droit, a-t-il dit, soulignant la noblesse, la compétence et la loyauté qui  sont des valeurs  caractérisant l’avocat congolais. Son client voyait en lui l’espoir de vivre lorsque tous les indicateurs sont au rouge, a rapporté  le ministre Alexis Thambwe Mwamba, ajoutant que l’avocat ne devrait plus être considéré comme un auxiliaire de la justice mais comme un organe du droit à la justice parce qu’il est  associé à l’administration de la Justice.

En RDC, a-t-il renchéri,  le statut de l’avocat et du barreau sont régis par le texte du pouvoir judiciaire, rappelant qu’il est installé un barreau dans le ressort de chaque Cour d’Appel. L’article 6 point 2 de la loi portant organisation et fonctionnement du barreau congolais exige à l’avocat la production d’un extrait du casier judiciaire comme condition d’accès à la profession d’avocat, a renseigné  le ministre d’Etat Thambwe Mwamba, soulignant que la même loi impose que toute personne auteur d’un acte d’improbité, de délicatesse et de corruption n’est pas admissible au Barreau.

Il a salué la circulaire du bâtonnier national Matadi Wamba demandant aux bâtonniers près les Cours d’Appel d’extraire du corps les avocats véreux, invitant les avocats d’être les défenseurs des veuves, des orphelins et des démunis. S’agissant de l’aide judiciaire et juridique à accorder aux démunis, il a fait savoir que le gouvernement a déjà installé plus 117 tribunaux de paix sur le 167 prévus et que la concentration des avocats dans les grandes villes de la RDC, prive les justiciables des bénéfices d’accès à la justice.

Il a invité le barreau national à poursuivre l’installation des bureaux de consultation gratuite sur l’ensemble du territoire national à l’instar des barreaux de la Gombe, de Matete et de Lubumbashi pour rapprocher davantage les justiciables des justiciers Pour sa part, le président de l’Union internationale des avocats (UIA), Pedro Almeida a soutenu que la RDC, avec plus de 10.000 avocats est un pays très important pour sa corporation et que l’organisation de ses assises est une expérience très reçue pour la RDC.

Dans son mot de bienvenue,  le bâtonnier national Matadi Wamba a  indiqué que la RDC avec ses immenses potentialités peine encore à se développer et qu’à travers ces assises, les investisseurs viendront la reconstruire. Il a salué la présence des invités venus de l’Afrique, d’Amérique et de l’Europe. ACP/YWM/BSG/JGD/NIG

 

Recommended For You

About the Author: acp_redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR