Perturbation lundi du transport en commun à Kinshasa – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Perturbation lundi du transport en commun à Kinshasa

Kinshasa, 21 mai 2018 (ACP).- Les chauffeurs de bus et taxis bus privés assurant le transporteur en commun ont observé une grève qui a perturbé, lundi à Kinshasa,  le déplacement de plusieurs usagers pour atteindre leurs lieux de service, a constaté l’ACP.

Selon certains chauffeurs, cette grève  décrétée sans l’aval de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO), est consécutive à la révision à la baisse du prix de transport, contrairement au tarif fixé par l’arrêté du 24 avril dernier du gouverneur de la ville de Kinshasa, portant majoration de ces prix après l’augmentation du prix de carburant à la pompe.

Ils exigent le maintien de la course à 700 FC contre 500 FC payés initialement avant la date précitée, ont-ils indiqué.

En revanche, les transporteurs publics (TRANSCO et TRANSKIN) ont assuré le transport de nombreux usagers, de même que quelques rares taxis qui ont toutefois doublé de façon anarchique le prix de la course, ont rapporté certains passagers en provenance du quartier Kingabwa dans la commune de Limete.

Des chauffeurs exploitant le tronçon UPN-Gare centrale ont affirmé que la hausse du prix de carburant a des effets défavorables sur leur versement journalier, déplorant par ailleurs les tracasseries abusives dont ils sont victimes de la part de certains agents de l’ordre.

Du côté de la commune de Selembao, vers l’arrêt Libulu, la police a dissuadé quelques jeunes gens qui ont tenté d’ériger des barricades sur la route pour empêcher les véhicules et motos de circuler sur ce tronçon conduisant vers le centre ville.

A Tshangu comme à Delvaux, dans la commune de Ngaliema, des inciviques ont tenté de casser les pare-brises de certains véhicules roulant sur la chaussée.

Il est cependant signalé que du côté de l’ACCO, aucun mot d’ordre n’a été donné dans le sens d’un arrêt de travail, a fait savoir son président  Jean Mutombo qui a annoncé la tenue des discussions en cours avec l’autorité urbaine afin de décanter la situation.

Néanmoins, on a noté une reprise timide du trafic dans l’après-midi sur certaines artères principales de la ville de Kinshasa. ACP/Ywm/Nmj

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR