La RDC appelée à tenir compte des compétences féminines dans la recherche du développement

Kinshasa, 09 Janv. 2017 (ACP).- La République Démocratique du Congo (RDC) a tout  intérêt de recourir  à l’expertise féminine dans le combat de  la quête de l’émergence ou de l’épanouissement intégral humain des populations, ont estimé dans le livre «Les femmes dans l’espace décisionnel congolais », MM. Joseph Roger Mazanza Kindulu et Cornelis Landu Tsasa.

Les auteurs de ce livre justifient leur recommandation, dans cet ouvrage de 295 pages publié récemment aux Editions l’Harmathan, à Paris, en France, sur l’évolution scientifique, académique, professionnelle et politique des  dames  congolaises actuellement.

 Ils  ont illustré, par  ailleurs, cet argumentaire sur la création et la gestion des sujets économiques, le  recrutement des hommes dans  les unités de production, l’exercice des professions libérales : avocates, journalistes, médecins, professeurs d’universités, administratrices des sociétés, directrices d’écoles, parlementaires, ministres et des  diplômes de niveau élevé au même titre que les hommes.

Selon les deux écrivains, « les  exploits des femmes  précitées ne peuvent   guère  passer pour les fruits du  hasard et/ ou de la chance.

Ce sont les manifestations de leurs capacités intellectuelles et de leurs compétences, lesquelles offrent naturellement les  opportunités de les  engager dans les ASBL et les ONG vouées au développement socioéconomique, à la défense des droits de l’homme et des  libertés  fondamentales, à l’éducation, à l’instruction et à la formation ainsi qu’à l’encadrement des jeunes comme des  adultes ».

Les deux  auteurs demandent aux  autorités du pays de renforcer et de  poursuivre l’éducation, l’instruction et  la formation de la  jeune fille de sorte qu’à la longue, elles  suivent les sentiers battus par leurs  aînées  dans la promotion du Gender. ACP/Kayu/Wet

Share This Post