RDC : l’implication des universités souhaitée  pour la performance de la langue anglaise

Kinshasa, 13 août 2017 (ACP).- M. Sangabau Madiambwele Raymond, Chef de travaux à l’Université de Kinshasa, a recommandé le weekend à Kinshasa, l’implication des responsables des universités de  la RDC pour  accroitre la performance   de la langue anglaise dispensée au sein de  leurs établissements.

M. Sangabau qui a soutenu parmi les conclusions de la thèse à la faculté des lettres et sciences humaines de cette université à Kinshasa, a préconisé une prise de conscience à la fois de l’institution universitaire, de l’enseignant de la révision des enseignements pour susciter à  l’étudiant cet aspect communicatif de l’anglais devenu une langue de mondialisation, en martelant sur la responsabilité  individuelle de lui même l’étudiant à aimer sa formation et à  exprimer ses attentes.

Dans cette thèse de 282 pages intitulée : « Perceptions, attitudes et les points de vues des étudiants et des enseignants de cours d’anglais dans le contexte des langues anglaises », le récipiendaire évoque une contre performance de l’anglais tel que enseigné  dans les universités congolaises,  partant de l’étude des  cas et  de besoins, de l’interactivité sur  des méthodes communicatives dans l’enseignement de l’anglais et de l’évaluation de ce cours.

Les membres du jury ont apprécié et déclaré reçue cette dissertation doctorale avec la mention« Grande distinction »  avant que le recteur de l’UNIKIN, le Pr Daniel Ngoma-Ya-Nzuzi, président de la séance académique,  confère  récipiendaire le grade de docteur et lui remette les insignes de son alma mater.  ACP/Kayu/Wet

Share This Post