RDC / Santé : session d’évaluation des capacités minimales requises pour l’application du RSI 2005 - Agence Congolaise de Presse (ACP)

RDC / Santé : session d’évaluation des capacités minimales requises pour l’application du RSI 2005

Kinshasa, 13 mars 2018 (ACP).- Le ministère de la Santé, en collaboration avec l’OMS, organise du 12 au 16 mars 2018 à Kinshasa la session de l’évaluation externe conjointe (EEC)  des capacités minimales requises pour l’application du règlement sanitaire international auquel la RDC a souscrit en 2005 (RSI 2005).

Pour le ministre de la Santé, Dr. Oly Ilunga Kalenga, qui a ouvert ces assises, cette évaluation externe conjointe s’inscrit dans le cadre d’un processus volontaire et multisectoriel, qui va permettre à son institution d’élaborer un plan stratégique de renforcement des capacités du pays, pour la mise en œuvre du règlement sanitaire international (RSI 2005).

Les échanges et discussions de cet atelier déboucheront sur, notamment, l’identification des insuffisances au sein des systèmes de santé humaine et animale, l’élaboration d’une cartographie des ressources en vue de les allouer de façon efficiente et la détermination des actions prioritaires dans les domaines techniques clés pouvant permettre à la RDC d’élaborer un plan intégré et multisectoriel budgétisé, en vue de renforcer le programme de sécurité sanitaire.

Selon l’OMS, l’évaluation externe conjointe est aujourd’hui indispensable pour la RDC, car il s’agit d’un processus volontaire et multisectoriel de suivi et d’évaluation de la mise en place des capacités essentielles demandées par le RSI2005.

Cette évaluation vise à voir si le pays concerné a la  capacité de prévenir et de détecter les risques de santé publique qui peuvent se produire spontanément ou du fait d’événements délibérés ou accidentels, et  d’y répondre rapidement.

Plus de 70 participants venant de différents secteurs et domaines d’activités couverts par le RSI prennent part à ces travaux dans lesquels l’équipe internationale pour l’EEC comprend des experts venant de différents pays, notamment Algérie, Bénin, Etats-Unis d’Amérique, France, Maroc, Mauritanie, Sénégal, ainsi que des quelques organisations internationales, notamment  la Banque mondiale, la CTB, le CDC Afrique, le CDC-Atlanta, DFID, l’Ecole de Santé Publique de Kinshasa, le FAO, la JICA, la KOICA, MSF, l’OIM, l’OIE, l’OMS AFRO &Siège.ACP/Fng/YWM/Mat/Wet/Kji

Recommended For You

About the Author: La redaction