Des relations fructueuses entre Kinshasa et Pretoria - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Des relations fructueuses entre Kinshasa et Pretoria

(Par Joseph Kimba)

 Kinshasa, 26 avril 2018 (ACP).- Le peuple sud-africain commémore, vendredi 27 avril 2018, la fête nationale de son pays, qui rappelle la tenue, à cette date en 1994, des premières élections démocratiques multiraciales de son  l’histoire, remportées par le Congrès national africain (ANC) après la fin de l’apartheid en 1991. Avec une population de 51 millions d’habitants, dont 79,5% de Noirs, 9% de Blancs, 9% de Métis et 2,5% d’Asiatiques, l’Afrique du Sud est appelée souvent « Nation arc-en-ciel », une initiative de l’archevêque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine et qui a remplacé le concept de société plurale employé précédemment sous l’idéologie ségrégationniste de l’apartheid (1948-1991).

Ce pays est la deuxième puissance  économique d’Afrique après le Nigéria. Depuis 1994, elle a opté pour un libéralisme tempéré par une forte implication de l’Etat afin de réguler l‘économie, de modifier la répartition inégalitaire de richesses et d’assurer une meilleure protection des catégories sociales historiquement et économiquement les plus défavorisées. Depuis 1994, le pays a affiché une croissance régulière de 5% en moyenne. En dépit d’un certain nombre de difficultés structurelles ou conjoncturelles, l’Afrique du Sud, représentent un quart du produit intérieur brut (PIB) du continent, et demeure un des premiers producteurs mondiaux d’or et de platine, disposant de sociétés et d’entreprises nationales bien solides et compétitives sur le marché international.

Un bref regard historique

L’histoire récente de l’Afrique du Sud renseigne qu’en 1948, le parti national remporte les élections générales. Le nouveau Premier ministre, Daniel François Malan, met en place la politique d’apartheid, renforcée en 1956 par la suppression de la franchise du droit de vote des Coloureds. En 1958, Hendrik Verwoerd devient Premier ministre. En 1960, le massacre de Sharpeville, puis l’interdiction de l’ANC et des mouvements nationalistes africains mènent à la condamnation de la politique d’apartheid par la communauté internationale. Le 31 mai 1961, le pays devient une République, suite à un référendum où la population vote majoritairement pour la fin de la monarchie. La République d’Afrique du  Sud est alors proclamée.

Le dernier gouverneur général du pays, Charles Swart, devient ainsi le premier Président du pays.  L’ANC débute la lutte armée pour mettre fin à l’apartheid. En 1963, Nelson Mandela  est condamné à perpétuité pour terrorisme, et les autres chefs de l’ANC sont emprisonnés ou exilés. En 1966, Hendrix Verwoerd, Premier ministre et grand architecte de l’apartheid, est assassiné. En 1975, des émeutes dans le township de Soweto contre l’enseignement obligatoire en afrikaans conduisent le gouvernement à déclarer l’état d’urgence alors que le Bantoustan du Transkei est déclaré indépendant dans le cadre de la politique d’apartheid. En 1984, pour sortir du blocage, le régime politique est présidentialisé et un parlement tri-caméral, ouvert aux Indiens et aux Métis, est inauguré.

Néanmoins, l’état d’urgence est de nouveau proclamé en 1986 alors que des sanctions économiques et politiques internationales isolent le pays en dépit de l’abrogation de lois symboliques de l’apartheid comme le passeport intérieur. En 1990, le nouveau Président sud-africain, Frederik de Klerk, légalise l’ANC, le parti communiste sud-africain et tous les mouvements noirs.  Nelson Mandela est libéré. En juin 1991, le gouvernement abolit les dernières lois de l’apartheid et entame un processus de transition constitutionnelle qui, le 27 avril 1994, aboutit aux premières élections multiraciales que remporte l’ANC. Nelson Mandela devient le premier Président noir du pays. Deux Présidents sud-africains, Thabo Mbeki et Jacob Zuma, furent obligés de démissionner respectivement en 2008 et en 2018. Aujourd’hui, Cyril Ramaphosa préside aux destinées du pays.

RDC-RSA : des signaux forts d’une coopération agissante

Au plan politique, Pretoria s’est toujours engagé du côté de Kinshasa pour mettre fin à l’instabilité récurrente dans l’Est de la RDC. En 2002, l’Afrique du Sud a abrité les travaux du Dialogue inter congolais, qui ont abouti à la signature de l’Accord de Sun City ayant  permis la réunification de la RDC. Lors de la rébellion du M23, Kinshasa a reçu le soutien sans faille de Pretoria dans la lutte contre ces insurgés et les deux pays ont condamné « de la manière la plus ferme les forces impliquées dans la déstabilisation de la RDC et se sont engagés au cours des rencontres bilatérales pour étudier à fond l’instabilité persistante dans l’Est de la République Démocratique du Congo ». L’Afrique du Sud compose, avec la Tanzanie, la brigade d’intervention de la force, intervenant ainsi dans les opérations de maintien de a paix dans l’Est de la RDC.

La République Démocratique du Congo et la République Sud-africaine ont signé de nombreux accords de coopération bilatérale, dont le traité de coopération énergétique portant sur le projet « Grand Inga », à travers lequel, la RDC va apporter son potentiel énergétique et l’Afrique du Sud des capitaux. Ce projet vise, non seulement le renforcement de la coopération et l’amitié entre Kinshasa et Pretoria, mais également l’amélioration de la desserte en énergie électrique dans la zone de la SADC qui connait un déficit important en électricité. Ce projet hydroélectrique de Grand Inga aura une capacité de 40.000 mégawatts (MW), soit plus de double de l’énergie générée par le barrage des Trois-Georges en Chine, le barrage hydroélectrique le plus grand au monde, et plus d’un tiers de l’électricité totale produite actuellement en Afrique. Des échanges commerciaux ainsi que le flux migratoire sont importants entre la RDC et l’Afrique du Sud où l’on compte une importante colonie congolaise. Les relations de coopération entre les deux pays constituent un modèle de partenariat sud-sud à promouvoir si on veut assurer un véritable développement en Afrique. ACP/FNG/YHM/Kgd

Recommended For You

About the Author: La redaction