Remise des armes de la milice Kamuina Nsapu au vice-Premier ministre Emmanuel Shadary - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Remise des armes de la milice Kamuina Nsapu au vice-Premier ministre Emmanuel Shadary

Kinshasa, 14 avril 2017 (ACP).- Les éléments de la milice Kamuina Nsapu ont remis officiellement leurs armes au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, au cours d’une cérémonie vendredi au stade de l’Espoir de Kananga, dans la province du Kasaï Central.

Le porte-parole de cette milice, André Kabongo, a salué la mission de pacification et de réconciliation menée par le chef de la territoriale qui a permis à ce que « les deux camps en conflit puissent s’embrasser comme des frères », exprimant leurs préoccupations majeures à savoir la consolidation de la paix, le démantèlement total, « sans condition et sans délai » de tous ceux qui continuent à poser des actes intolérables et inciviques contre les populations, « se faisant passer pour de Kamuina Nsapu alors qu’ils ne sont que des brigands et des malfrats et qui, au nom des nos ancêtres, porteront la responsabilité des actes posés car la famille régnante a dit non aux hostilités ».

« Nous vous prions, en tant que père qui a voulu rassembler ses enfants, de bien recevoir ceux qui souscrivent à l’inhumation de la hache de guerre et qui doivent se classer comme seconde main dans l’exécution de cette tâche que vous accomplissez », a-t-il dit, présentant à Emmanuel Shadary leur cahier des charges.

Kanku Nkata, chef de la milice et frère du défunt chef Kamuina Nsapu, a, au nom de la famille régnante, mis en garde les groupes qui utilisent leur label, indiquant que « la protection mystique de nos ancêtres ne leur sera pas accordée. Ils seront maudits pour des actes criminels et terroristes commis à l’endroit de la population avant que les forces de l’ordre ne mettent la main sur eux».

De son coté, le vice-Premier ministre Emmanuel Ramazani Shadary a demandé à la famille d’introniser, dans le plus bref délai, le successeur du chef Kamuina Nsapu.

Pour lui, il est temps de faire respecter la loi et les autorités établies par l’Etat en vue de maintenir l’ordre public, indiquant qu’ « à partir du moment où ceux qui ont commencé ce mouvement ont compris l’intérêt de respecter la loi et d’instaurer la paix, nous allons faire respecter l’ordre public par les règlements, les lois et la Constitution de la République».

Des mineurs enrôlés dans la milice remis aux autorités

Par ailleurs, les miliciens ont remis au vice-Premier ministre 54 mineurs enrôlés dans leurs rangs, dont 7 filles, qui, à son tour, les a remis à l’UNICEF pour leur réinsertion.

Il a salué ce geste combien louable visant à respecter les droits de l’homme et qui témoigne le respect des engagements pris par la famille régnante à mettre définitivement fin à ce phénomène.

Cette cérémonie a eu lieu en présence du ministre des Affaires coutumières, des autorités politico-militaires et coutumières locales, de la MONUSCO et de l’UNICEF. ACP/Fng/May

Recommended For You

About the Author: La redaction