Résurgence du cholera  au quartier Pakadjuma dans la commune de Limete - Agence Congolaise de Presse (ACP)

Résurgence du cholera  au quartier Pakadjuma dans la commune de Limete

Kinshasa, 12 sept. 2017 (ACP).-  La  résurgence du cholera a été signalée mardi à Kinshasa, au quartier Pakadjuma, une périphérie de la commune de Limete, indique un document de l’OMS parvenu mardi à l’ACP.

Le Dr. Ernest Dabiré, coordonateur  des urgences de l’OMS Kinshasa cité dans ce document a fait savoir que, cette épidémie est  moins répandue à Kinshasa où une campagne de vaccination a été faite  pour limiter la propagation de la maladie dans plusieurs zones de santé en 2016. C’est ainsi qu’actuellement très peu des cas sont survenus au quartier Pakadjuma.

Selon le médecin, la résurgence du cholera  au quartier Pakadjuma, s’explique par le fait que ce quartier  est une zone insalubre où la population vit dans des habitations précaires, dépourvue de latrines et de points d’approvisionnement en eau potable.

Ces conditions hygiéniques, souligne la source,  contribuent à l’émergence  du cholera et d’autres maladies diarrhéiques. Le problème peut s’aggraver  en cette saison de pluie. Plusieurs symptômes caractérisent le cholera notamment, la diarrhée profuse, des vomissements accompagnés de déshydratation pouvant conduire  rapidement à la mort.

Il a signalé qu’il y a d’autres porteurs c’est-à-dire, des gens ayant des germes du cholera sans présenter les signes de la maladie. Le cholera vulnérabilise tant les enfants que les adultes. Il a recommandé à la population congolaise de se rendre aux structures de santé en cas des signes  des diarrhées pour plus de chance de guérison.

Comme  prédispositions pour la prise en charge par l’OMS, actuellement à Pakadjuma, il a été prévu un vaccin oral, aux enfants et aux adultes, dans une ampoule buvable à deux prises. L’approvisionnement en eau potable, l’assainissement du milieu et des latrines, le lavage des mains avec du cendre ou désinfectant sont les mesures préventives de la maladie, a-t-il souligné.

Il a signalé, selon les statistiques disponibles par l’OMS en date du 02 septembre, 24.217 cas suspects avec 528 décès déjà recensés, et 20 provinces sur 26 que compte la RDC sont touchées par le cholera. ACP/Mat/Kgd

Recommended For You

About the Author: La redaction