La saisine de la cour constitutionnelle parmi les mesures d’amélioration le classement Doing business

Kinshasa, 17 Fév. 2017 (ACP).- Le ministre d’Etat au Plan, Jean Lucien Bussa Tongba, a préconisé la mise en œuvre effective des réformes initiées sur la sensibilisation sur les mesures prises , la saisine de la cour constitutionnelle en interprétation sur le différend opposant le pouvoir aux provinces, particulièrement la ville de Kinshasa en ce qui concerne l’indicateur le « permis de construire » comme mesures visant à améliorer le classement de la RDC  au Doing business 2018.

Bussa l’a dit au cours de l’atelier d’évaluation de la mise en œuvre des réformes Doing business 2018, tenu jeudi à Kinshasa. Il a fait savoir que l’évaluation de la mise en œuvre des réformes Doing business 2018 inscrites dans la matrice des réformes relatives à l’amélioration du climat des affaires et des investissement concernant essentiellement la simplification du mode de calcul de bâtisse, du processus de délivrance du permis de construire et la délégation du pouvoir de signer le permis de construire à l’administration.

La position de la RDC sur l’indicateur permis de construire a fait remarquer le ministre d’Etat au Plan, a permis au pays d’occuper la 114ème place sur les 190 d’économies évaluées dans le Doing business 2017, alors qu’il occupait la 129ème place dans le rapport de 2016, précisant que seul la réforme gouvernement a été pris en compte sur le cinq communiquées à l’équipe Doing business de la Banque Mondiale.

De son côté le directeur général a i de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) a indiqué qu’il faut consolider les réformes sur le permis de construire. Cette réforme, a-t-il dit, est à la sa 5ème réunion et un qu’un focus a été porté sur le permis de construire. Cette réforme a permis à la RDC  lors de la dernière cotation Doing business de gagner 15 places dans le classement Doing business avec un score de distance à la frontière dépassant 65%.

Il a laissé entendre que six sur sept réformes ont été déjà appliquées. Cependant la RDC  poursuit les efforts pour mettre sur u code de l’urbanisme prenant en compte l’ensemble de la réglementation en matière d’urbanisme.

L’amélioration du climat des affaires est l’un de cheval de batail du gouvernement car, elle est susceptible d’attirer les investisseurs afin de créer les richesses et les emplois avant de promouvoir la croissance économique. La facilite d’entreprendre les affaires en RDC.

La notion de Doing business est un rapport de la Banque mondiale sur les économies du monde en fonction des facilités offertes dans leurs réglementations nationale pour faciliter la pratique. ACP/Kayu/May

Share This Post