Sept opposants condamnés à 45 jours de prison ferme pour les délits de rébellion en Angola

Kinshasa, 20 Avril 2017 (ACP).- Sept militants d’opposition en Angola ont été condamnés dans la nuit de mercredi à jeudi à une peine de 45 jours de prison ferme pour avoir manifesté en faveur de la transparence des élections générales prévues en août prochain, a rapporté jeudi l’AFP. « Au nom du peuple, le tribunal condamne les accusés à 45 jours de prison ferme et à une amende de 65.000 kwanzas (360 euros) pour les délits de rébellion et d’association de malfaiteurs », a indiqué la juge de la Cour municipale de Cacuaco, un quartier de la capitale angolaise Luanda.

Parmi les condamnés figure le rappeur Adao Bunga, surnommé « McLife », un militant du Mouvement révolutionnaire pour l’Angola, très critique du Président José Eduardo dos Santos. Une cinquantaine d’opposants au régime avaient défilé sans autorisation lundi à Luanda pour demander des élections transparentes et davantage d’emplois pour les jeunes. Sept d’entre eux avaient été interpellés par les forces de l’ordre.

L’Angola va changer de Président en août prochain, une première depuis 1979 et l’arrivée au pouvoir de M. dos Santos. Son parti, le Mouvement pour la libération de l’Angola (MPLA) part largement favori du scrutin, qui devrait placer à la tête du pays le nouveau chef du parti, Joao Lourenço, un cadre du régime. ACP/FNG/Kayu/FMB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share This Post