Soutien de l’AUF aux femmes doctorantes – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Soutien de l’AUF aux femmes doctorantes

Kinshasa, 11 mars 2018(ACP)- L’Agence francophone interuniversitaire (AUF) a réitéré son engagement à  apporter son soutien  aux femmes doctorantes, jeunes chercheures ou encore entrepreneures  des établissements de l’Enseignement supérieur, membres, en ce mois de mars, a appris samedi l’ACP au Bureau régional des Grands Lacs.

La source a rappelé que depuis quelques années, l’AUF s’est engagée à promouvoir l’égalité dans la gouvernance universitaire notamment à travers quelques actions menées dont  « Les femmes à l’honneur en 2017 », dans le cadre du concours international : « Ma thèse en 180 secondes » qui est à sa 3ème année consécutive.

L’AUF a organisé, à travers ses directions régionales, les finales nationales de 7 pays francophones dont le Bénin, le Cameroun, le Côte d’Ivoire,  la RDC, le Sénégal et la Tunisie, en récoltant  des victoires 100% féminines.

Le 1er prix de la finale internationale de ce concours, organisé en septembre 2017 à Liège, a été remporté par Mme Marielle Yasmine Agbahoungbata de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) pour sa thèse intitulée : « Élaboration de matériaux photo catalyseurs à base d’oxyde de titane (TiO2) pour l’élimination des micropolluants organiques des milieux aqueux, face à 20 doctorants, indique-t-on

Promotion des formations des  métiers de l’ingénierie

Par ailleurs, l’Agence universitaire de la francophonie (AUF)  vient de s’engager  dans une démarche de valorisation de la filière d’ingénierie  auprès du public féminin de ses établissements de l’ESU, membres, devant prendre part un concours à organiser prochainement, a appris samedi à l’ACP au Bureau régional des Grands Lacs.

Ce concours dénommé « Ingénieure »  est créé par la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles françaises d’ingénieurs), récompense une élève ingénieure dont le parcours, les ambitions et l’investissement associatif sont des exemples pour les plus jeunes.

Selon la source, ce concours poursuit  un triple objectif : susciter des vocations d’ingénieure chez les jeunes filles, lutter contre les stéréotypes de genre et promouvoir l’égalité femmes-hommes.

Le prix de l’élève-ingénieure France 2017 a été attribué à Iris Moulin, étudiante de 4ème année à l’Ecole nationale supérieure de l’électronique et de ses applications(ENSEA).

Depuis 2016, la CDEFI et l’AUF ont lancé ce prix de l’élève ingénieure destiné aux étudiantes inscrites en formation d’ingénieurs dans un établissement membre de l’AUF au Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), rappelle la source. ACP/Mat/Kgd.

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR