Vicky Katumwa sauve le ministre de la Défense d’une motion de défiance – Agence Congolaise de Presse (ACP)

Vicky Katumwa sauve le ministre de la Défense d’une motion de défiance

Kinshasa, 16 avril 2018 (ACP)- Une motion d’ordre présentée par la députée nationale Vicky Katumwa a retiré à l’ordre du jour de la plénière de lundi à l’Assemblée nationale, la motion de défiance initiée à l’encontre du ministre de la Défense et anciens combattants, Crispin Atama Tabe.

Selon l’auteur de la motion d’ordre, vu que les forces de défense sont engagées dans l’opération sur le terrain de la traque des groupes armés locaux et étrangers, il n’est pas opportun que la question de défense nationale fasse l’objet d’un débat public.

Vicky Katumwa a soutenu que « les questions ayant trait au secret de défense ne sont dans aucune nation au monde étalées au public », d’où la motion de défiance initiée par le député national Paul Muhindo devrait être retiré de l’ordre du jour de ladite séance plénière.

Au cours du débat, les élus nationaux soutenant la motion d’ordre ont indiqué que la matière relative à la motion de défiance est transversale. Elle concerne non seulement les forces armées mais aussi la police nationale.

En outre, ils ont fait remarquer que dans le cadre du contrôle parlementaire sur le gouvernement, l’article 138 du règlement intérieur de la chambre basse du Parlement stipule que le recours à la motion de défiance est consécutif à une question orale avec débat, à une enquête parlementaire ou autres mécanismes de contrôle. Dans le cas d’espèce, le ministre de la Défense et ancien combattants n’a fait l’objet d’aucun dispositif de contrôle parlementaire précédent la motion de défiance.

Cependant, les députés intervenus contre la motion d’ordre ont souligné que seul le ministre concerné peut déclarer le caractère secret de la matière à présenter ou à défendre à la plénière. Ils ont, par ailleurs, déclaré que le gouvernement est appelé à répondre de sa responsabilité politique devant le Parlement, quoi qu’il en soit.

Après vote, la plénière, dirigée par le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko, a rejeté la motion de défiance. ACP/YHM/Kgd/Nig

Recommended For You

About the Author: La redaction

ACPnews

GRATUIT
VOIR