Adoption du règlement intérieur de l’Ordre national des architectes de la RDC (ONA)

Kinshasa, 26 mars 2019 (ACP).- L’Assemblée  constituante extraordinaire de l’Ordre national des architectes de la RDC (ONA) a adopté lundi soir, à l’issue des travaux convoqués depuis le 09 février dernier, les textes du Règlement intérieur de l’Ordre et le code d’Ethique et de Déontologie, et les annexes, conformément à la loi du 13 décembre 2018 portant création, organisation et fonctionnement de l’ONA prévoyant l’adoption de ces textes dans les 90 jours à dater de la promulgation de la loi.

Après toilettage par les commissions, le texte du règlement intérieur (175 articles) et ceux d’éthique et de déontologie (123 articles) seront envoyés à la Cour constitutionnelle pour avis conforme, avant d’être publiés au journal officiel de la République Démocratique du Congo et de faire partie prenante de la loi.

Selon le président du Conseil national de l’ordre national des architectes, Bruno GIBALE, avec l’adoption de ces textes, les architectes ont mis en place un barème de rémunérations qui sera opposable à tous, avec un seuil qui ira de 100.000 Fc à 500.000 Fc, pourcentage pour le paiement de l’architecte et les charges horaires qui dépendent des prestations.

L’architecte devra travailler en relation avec son client, son confrère mais aussi avec la population. L’accent est mis sur la protection de la population tandis que l’architecte sera en face d’une grande responsabilité pour protéger son métier mais aussi responsable de tous les actes parce qu’il y a des responsabilités à établir après avoir fait un projet. ‘’Nous avons mis des verrous de part et d’autre’’, a souligné Bruno GIBALE.

Selon la loi rendue publique le 13 décembre 2019, l’ONA a entre autres missions d’assurer l’ordre dans le secteur et garantir la qualité de la profession d’architecte en vue de protéger la société congolaise contre les malfaçons architecturales. L’ONA va également encourager des études, les recherches et les travaux scientifiques concernant l’architecture.

Les principales discussions de 199 architectes présents à l’Assemblée générale extraordinaire ont surtout porté sur les règles relatives à la rémunération. L’ONA a pris la place de la Société des Architectes Congolais (SAC).

Le législateur congolais a jugé plus que nécessaire de doter la profession d’architecte d’une législation adaptée aux impératifs d’un Etat moderne, en définissant les conditions de son fonctionnement ainsi que de l’exercice de la profession et des règles relatives à la discipline des architectes, rappelle-t-on.

ACP/Kayu/MPK

 

Partagez cet article